hiver

hiver

dimanche 31 août 2014

Web addict



Ahhhhh, j'ai retrouvé une connexion internet !
:o)

Tu la vois, là, la satisfaction de la personne dépendante qui remet la main sur sa came ?
C'est un peu effrayant, un peu inquiétant, mais je dois bien le reconnaître.
"Bonjour, je suis Loulou, et je suis accro à ma connexion et au net ..."
En vacances, passe encore, il y a la nouveauté, la découverte, les paysages, tout ça tout ça pour faire patienter.
Mais à la maison, quand au milieu de la nuit, il m'est impossible de me balader chez toi ou de bloguer pour te raconter combien ma vie est pénible en cas d'insomnie .... arghhhhhh !
Donc, deux jours (et deux nuits) sans web pour moi. Ah bon, seulement? Ça m'a paru plus long ! *
Mais c'est réparé visiblement, une sombre histoire de bug au niveau de la mise à jour automatique du routeur (je répète bêtement des mots prononcés par le Nini, là, mais je ne sais même pas si je te les mets dans le bon ordre !).

Je te raconterai la suite de mes aventures passionnantes plus tard.
Là j'ai un peu de retard de lecture à rattraper ...


* J'en rajoute un peu, hein, mais à peine ;o) !!!

lundi 25 août 2014

Projets d'avenir

Ce matin, au petit déjeuner, notre petit moulin à paroles, aka Tilulu, nous tient au courant de ses projets d'avenir ...

"Auzourd'hui, z'ai trois ans et demi. Ze suis grand alors ze ne fais plus de bêtises !"
Tu parles, Charles ! Ça a tenu au moins une demi-heure, cette belle résolution là ! ;o) 
Mais on a quand même fêté la demi-année avec un bon gâteau au chocolat :o) !!!

Et quand marraine Camila revient de Colombie, z'aurai 4 ans !
Je ne te raconte pas le sourire du mouflet à cette belle perspective !

Et quand z'aurai 10 ans, tu sais ce qui se passe, quand z'aurai 10 ans ?
Ben ze serai de nouveau un bébé ! "
Et il en a l'air tout à fait convaincu ! Il paraît que c'est sa maman qui le lui a dit ... 





♥ ♥ ♥






dimanche 24 août 2014

:o)




Je propose à Tilulu de l'aider à enfiler ses chaussures (histoire de gagner un peu de temps).

" Non, c'est moi, c'est moi, c'est moi ! C'est trop difficile, tu vois. Et toi, ze te connais, hein ! "

Mais heuuu ...

lundi 18 août 2014

Prendre son envol



Ensemble, nous avons fait le tour de la maison.
Plusieurs trouvailles l'ont bien intéressée : notre ancien canapé qui dormait depuis quinze ans au fond du grenier (en très bon état encore, seules les housses méritent un bon rafraîchissement), de la vaisselle achetée au début de notre vie à deux et qui depuis a été remplacée par un service plus complet, quelques ustensiles de cuisine surnuméraires et autres torchons dont je peux me passer sans problème, un ou deux autres petits meubles, ...
Le tout sera empaqueté et  déménagera bientôt vers la grande ville.
Et oui, ma fille, mon bébé, ma petite dernière déménage bientôt.
Elle et son ami se sont dégoté un chouette studio et ont décidé de le partager.
Ma Linette travaille beaucoup en plus de ses études pour s'offrir ce luxe-là.
Son bonheur et son excitation à l'idée de s'envoler bientôt pour la liberté sont contagieux, donc je suis très heureuse pour elle !
Mais quand même ça me fait drôle aussi ...
Serait-ce là l'explication de mes nuits en pointillé ces derniers jours ?
Et des larmes qui me picotent les yeux de temps en temps ?
Peut-être bien ! Du moins ça y contribue.
Mais bon, elle ne sera qu'à une quinzaine de kilomètres de la maison.
Et en tout premier lieu, elle s'est inquiétée de savoir si au moins elle pourrait revenir à la maison aussi souvent qu'elle le souhaiterait (non mais franchement, quelle question !!!).

Alors bon vent ma douce !
Et bien évidemment, c'est oui, tu reviens nous voir quand tu veux !


dimanche 17 août 2014

Déjà ?



La semaine prochaine, pour les écoliers neuchâtelois, c'est la rentrée.
Une rentrée sous le soleil, d'après les prévisions.
Pour moi, avec les petits, ça sera quelques jours plus tard. Mais dès demain je dois me remettre sérieusement au travail pour trier, ranger, nettoyer, et tout préparer pour la soirée portes ouvertes de vendredi et pour accueillir les enfants la semaine prochaine.
Une routine qui se répète depuis pas mal d'années déjà. Si je compte bien, celle-ci sera la dix-neuvième rentrée de mon petit jardin d'enfants.
Je l'aime bien, ma petite école.
Elle me correspond, elle m'a permis d'exercer en toute liberté un métier que j'aime beaucoup.
Et pourtant là, je ne suis pas très motivée, et ce n'est rien de le dire !
De la fatigue encore, malgré les six semaines de vacances ?
De la lassitude, même si les années, les enfants, le travail, ne sont jamais les mêmes ?
Peu importe, va falloir s'y remettre.
Quand les petits seront là, je sais que tout ira tout de suite beaucoup mieux.

Mais bon, pffff quoi !!!



samedi 16 août 2014

Dehors



Entre deux averses, on se dépêche de sortir, histoire d'aérer la marmaille, la maman, et la mamie !
Je ne me laisse pas vraiment affecter par le temps qu'il fait.
Je suis assez d'accord avec ce dont Cara mia parle ici : les gens se plaignent beaucoup trop.
S'il fait beau, tant mieux.
Mais avec un pull ou un parapluie, ça peut aller aussi !





Le petit lac est très beau, mais aussi très haut. Il ne manque plus grand chose pour qu'il sorte s'étaler dans les environs.






Le mini en profite pour faire de nouvelles expériences.
Pour la première fois ce jour-là, nous l'avons vu se concentrer et lever ses petites mains pour attraper ce qui l'entoure.
C'est très émouvant de voir ce petit grandir et se développer parfaitement.
Le Titou nouveau-né n'est déjà plus qu'un souvenir...








.


















Le grand s'est éclaté à la place de jeu.
Et en voilà un que la météo réjouit beaucoup puisqu'il peut mettre ses bottes et marcher dans les flaques !
^_^





mardi 12 août 2014

Pique-nique


Chaque année au mois d'août, la famille (la mienne, avec mes deux frères et mes quatre sœurs) essaie de se réunir pour un pique-nique.
Dans la région de mon enfance, les forêts ne manquent pas. Et dans chacune d'elles, des cabanes plus ou moins aménagées sont là pour accueillir les pique-niqueurs du week-end. 
Cette année, les retrouvailles ont eu lieu samedi dernier.
Ce fut une belle édition malgré l'absence de deux familles.
Et le soir, la traditionnelle fondue au fromage dans la gamelle militaire sur le feu de bois a comme toujours été très appréciée !



 

 


dimanche 10 août 2014

Les 10 du 10 , août 2014



Ce dimanche 10 août a été une journée toute tranquille, sans projet particulier.
Je pensais n'avoir pas grand chose à raconter et à illustrer.

Mais quand le petit dernier s'est un peu agité, avec de la peine à trouver son sommeil, la méthode la plus simple a consisté à l'installer dans sa poussette, et hop, roulez jeunesse !
Solution rapide et très efficace.
J'avais à peine fait 50 mètres que le mini dormait déjà.
Mais puisque j'étais en route, j'ai continué la balade pendant une petite heure ...







.









Mission accomplie !
Titou a fait sa sieste (et sa maman aussi, dans le calme de la maison désertée),
j'ai fait ma balade,
et j'ai pu prendre mes 10 photos pour le défi photo proposé par french Lily.

La liste des participants au défi, c'est ici !

vendredi 8 août 2014

Titou




Ce petit-là a déjà deux mois et c'est toujours un bonheur de l'avoir à la maison et dans nos bras.
Et  si je te dis qu'il nous fait fondre, tu comprendras j'en suis sûre !

♥  ♥  ♥

jeudi 7 août 2014

Là-haut, le roman-photo


Une excursion sur les plus hauts sommets des Alpes, j'en rêvais depuis longtemps !
Alors quand lundi un ami nous appelle pour nous demander si nous sommes intéressés par une petite virée dans les Alpes valaisannes avec comme projet l'ascension d'un 4000, nous sautons sur l'occasion.
Le Nini y va surtout pour me faire plaisir je crois (il est chou, hein ♥ !), mais son ami est un montagnard expérimenté et il lui fait confiance pour nous guider dans cette expédition.





Alors hop, nous voilà partis.
Avec un petit bout de train en voiture, ou de voiture en train, comme tu veux ;o) !



Le but du voyage, c'est ici. Saas-Fee, une très belle station alpine.



Et dominant le village, l'Allalinhorn, que nous projetons de gravir demain.



Le matin est là !
Les préparatifs commencent, il faut se vêtir correctement, chausser les gros godillots, et se munir d'instruments un peu ... inhabituels pour moi.




Deux télécabines et un métro alpin plus tard, nous voilà déjà arrivé à 3500 mètres d'altitude, sans avoir encore dû fournir d'efforts. Et là, comme tu vois, il y a toujours de la neige !
Même au mois d'août, je suis ravie de voir la neige, et encore plus de la fouler au pied.



Et là, c'est le moment de s'équiper de crampons, et de se mettre en cordée.
Franchement, ça le fait non ?
On dirait que les choses sérieuses vont commencer...
Et c'est parti pour l'ascension.
Il faut marcher lentement.
A cause de l'altitude, la respiration se fait plus profonde, un peu plus difficile, mais je m'y adapte facilement.



De temps en temps, il faut faire des pauses repos et ravitaillement.
Le Nini apprécie tout particulièrement ! Pour lui, l'ascension n'est pas si facile, le souffle se fait court, les muscles souffrent un peu.



Et pour la dernière petite corniche avant le sommet, sa peur du vide se fait panique, et c'est tétanisé et accroché au sac de notre guide qu'il la franchit.




Nous y voilà !

Cette croix, c'est le sommet de l'Allalin, à 4027 mètres d'altitude.
Le Nini se cramponne à son bout de caillou, le stress pour lui est à son comble !
Il a beaucoup plus de mérite que moi à être parvenu jusque là. Vaincre une phobie, ce n'est pas si facile.
Pour moi, c'est juste du bonheur.
L'ascension m'a à peine fatiguée, le panorama est extraordinaire.
Comment te dire ...
Marcher dans la neige, gravir lentement la montagne, puis être là-haut me procure un sentiment de bonheur incroyable, je suis euphorique.




Notre guide et ami, en plus d'être un très bon accompagnateur expérimenté, est aussi une personne adorable et très attentionnée.
Voilà qu'il sort de son sac gobelets et bouteille de champagne pour fêter notre première ascension au-dessus du cap symbolique des 4000 mètres.
Et on ne s'est pas fait prier pour la vider !
L'euphorie est encore montée d'un cran  ;o) ...




Mais il faut songer à redescendre, et c'est à regret que je quitte ces sommets merveilleux pour retourner dans la plaine.
Non mais regarde un peu ce ciel !
La météo a aussi contribué à faire de cette excursion un moment parfait.

Et tu ne seras sans doute pas étonnée si je te dis que depuis, je rêve d'y retourner ...

;o)





lundi 4 août 2014

Toujours à deux pieds ;o)



Une rando de 4 heures cet après-midi sur les sentiers sud du petit lac, ça fatigue son Nini et sa Loulou, tu peux me croire !
Alors pas de grands discours, juste une image parce que c'était beau.

Et demain, départ pour les grandes montagnes, les Alpes, avec sans doute une excursion vers les hauts sommets de 4000 mètres.
Rhaaa, j’en rêve depuis longtemps et j’espère que cette fois cela se concrétisera.


Affaire à suivre ...






dimanche 3 août 2014

Encore un peu de Belgique



Lors de nos petites vacances en Belgique, nous avons bénéficié d'hébergements très différents selon nos étapes.

Il y a eu le loft trèèès grand et très beau sous les toits du vieux Namur, gracieusement mis à notre disposition par un ami belge absent pendant cette période. Rien à dire, le luxe total, si ce n'est la température.
27-28°, c'est un peu trop chaud pour bien dormir !
Y'avait sûrement moyen de mettre une clim mais on n'a pas su faire ...
Pas grave, tout le reste était impeccable et la ville entre la Sambre et la Meuse très agréable.



 











A Ostende, nous avons pris un hôtel proposé par l'office du tourisme.
La chambre était si petite que nous arrivions juste à tourner autour du lit et qu'il était presque impossible d'y ouvrir nos valises !
Mais bon, il faisait beau, nous avons profité de la plage, des terrasses, et n'avons fait qu'y dormir deux nuits avant de poursuivre notre route.










Et puis il y a eu l'accueil chaleureux dans une charmante chambre d'hôte à De Haan aan Zee (Coq sur Mer).
Je suis tombée sous le charme de cette jolie station balnéaire, avec ses maisons Belle Époque, sa plage immense, ses dunes de sable et dunes boisées idéales pour les balades.



 





Et là, de retour à la maison, j'ai retrouvé ma chambre et mon lit. C'est encore ici que les nuits (et parfois les insomnies) sont les plus confortables...



*** 

Cela ne t'aura sans doute pas échappé, ce billet était avant tout un prétexte pour te fourguer encore quelques unes de mes photos de vacances !
;o) 
:D