hiver

hiver

dimanche 30 mars 2014

Héritage




En 1989, ma toute petite Cara fête son premier carnaval dans les rues de Zürich.




En 1991 et 1992, dans notre petit village du Jura, c'est au tour de Camila.






En 1995,  c'est ma Linette joliette qui joue au petit chat.





Et en 2014. devine ?






Ben oui, c'est au tour de Tilulu !

Le costume cousu à l'arrache par mes blanches mains dans un vieux tissu de rideau a été drôlement bien rentabilisé, je trouve !

A qui le tour ?

^_^







 

Et sinon sache que le bonhomme hiver a fini en cendres vendredi soir et pour une fois on dirait bien que ça a marché.
Depuis samedi, on a retrouvé le printemps !















Dans la famille mal en point, vous avez ...



Chez nous, depuis quelques jours,
il y a ceux qui toussent et qui sont un peu patraques (le  Nini, Tilulu, Cara),
celui qui se remet doucement de son opération du dos (Didi, un beau-fils),
celui qui s'est fait écraser un orteil au boulot (Frefre, un autre beau-fils)
et celle qui a une tête de hamster et qui a pleuré sa mère pendant deux jours et deux nuits pour cause d'abcès dans la bouche (ça, c'est pour moi !).

Mais à  part ça tout va  bien !

Le printemps est revenu ce weekend et c'était juste délicieux.


mercredi 26 mars 2014

Beaux projets



A la bibliothèque, ma fille Cara lit un livre à son Tilulu de fils.
Une histoire d'escargots qui parlent de leurs projets d'avenir.

- Et toi Tilulu, qu'est-ce que tu aimerais faire quand tu seras grand ?

- Quand ze suis grand, ze vais attraper les livres tout en haut de la bibliothèque !

- Ah oui, d'accord, mais comme métier, qu'est-ce que tu vas choisir ?

-   .....
    (silence radio, c'est suffisamment rare pour être mentionné   ^_^  )

- Tu aimerais être policier comme papy ? Ou alors maître d'école ?

- Oui, c'est ça que ze veux faire ! Quand ze suis grand, ze veux  ...
   mettre des colles !

mardi 25 mars 2014

Si on chantait ?


Ce soir, j'avais chorale.
Je suis donc allée chanter avec mes copains choristes.
Et depuis, cette chanson tourne et retourne dans ma tête.
Je l'aime beaucoup, mais à la longue ç a devient un peu obsédant.
Alors je la dépose ici !



De rien, c'est cadeau !

;o)


lundi 24 mars 2014

Ohhh !



C'est le cri de surprise poussé par Tilulu ce matin en découvrant le paysage par la fenêtre.




Photo prise par Cara



Et il a bien fait de se dépêcher d'en profiter car dès midi tout avait fondu ...

dimanche 23 mars 2014

En grandes pompes



Weekend pluvieux, neigeux même (bon, rien n'a tenu), alors on s'occupe comme on peut !


Hop, un petit tour avec les chaussures de mamie !


vendredi 21 mars 2014

Printemps









C'est fatigant, une première journée de printemps !

Après une matinée au jardin d'enfants, à affronter des élèves mignons comme tout mais montés sur ressorts avec mégaphones installés de série,  après une préparation de repas laborieuse, je me suis écroulée dans mon lit pour une sieste. 
Pas longue, la sieste, à peine un quart d'heure.

L'après-midi, j'ai rejoint mes amies de la chorale pour une cérémonie d'adieu en mémoire de la maman de l'une d'entre nous.
Je ne la connaissais pas beaucoup, cette grand-maman. Mais depuis que j'ai appris qu'elle était en fin de vie, c'est tout mon vécu de l'année dernière qui est remonté d'un coup.
A cette même époque, c'est ma propre mère que j'accompagnais dans ses derniers jours et à qui je devais dire adieu. Pendant toute la cérémonie d'aujourd'hui, c'est à ma maman que je pensais, c'est elle que je quittais encore une fois.

Et ce soir, un peu remise, c'est de belles émotions que j'ai pu vivre puisque le Nini et moi fêtions notre 33ème anniversaire de vie commune, ou encore nos 27 ans de mariage.

Alors oui, c'était un peu fatigant, cette première journée de printemps.

jeudi 20 mars 2014

Images


Sur une proposition d' Anne, qui nous parlait hier de ses images (très belles et très parlantes) et nous incitait à faire de même...


Il y a celle que me montre le miroir tous les matins et que je dois régulièrement ré-apprivoiser !
Certains jours ça va, d'autres, le reflet fait un peu la tronche.
J'ai de la peine avec mon image, mais puisque le miroir et les photos le disent, ça doit être comme ça que je suis !
Mais sache que l'autre jour, à la place de jeux avec mon Tilulu, je regardais les autres mamies avec leurs petits-enfants et je trouvais que j'étais celle qui le faisait le moins, mamie !
Bon, même si je ne tiens pas au look, j'adore le rôle, hein,  mais ça tu le savais déjà ;o) !

Il y a aussi les images bombardées par la télé, les magazines, la publicité.
Des images formatées, trafiquées, lissées ...
Ridicules, impossible de m'y  retrouver.
Est-ce que  vraiment il y en a que ça fait rêver ?

Et il y a les instants que j'essaie de capturer avec mon petit œil magique (bon actuellement il est en piteux état :/ ). Au quotidien, en extérieur, à la maison, en voyant les personnes qui m'entourent, j'imagine la ou les photos que je pourrais faire. Je vois les cadrages, je jauge la lumière, je rêve un rendu ou un effet spécial. Je n'en prends effectivement qu'une toute petite partie parce  que même si l'appareil n'est jamais bien loin, ce n'est pas toujours le moment de le sortir et de concrétiser l'envie. Et relativement peu d'entre elles correspondent à ce que j'avais imaginé. Mais j'aime beaucoup, vraiment.





Deux de mes dernières photos,  toujours à l'aveugle, au  bord du lac de Bienne.



Mais au fait, quelle est l'image de moi que je donne ici ?
Qu'aurais-tu à en dire, à décrire ?


mercredi 19 mars 2014

Madeleine



Pour la photo du mois, un petit jeu auquel participe Cara mia, le thème à illustrer était : quelle est votre madeleine de Proust ?

Je ne participe pas à ce jeu, mais forcément je me suis posé la question.
Qu’est-ce qui me rappelle instantanément mon enfance, et plus spécifiquement mes toutes premières années de vie ?
En vrac, pour chaque sens, les premiers souvenirs qui ont émergé ...

Une saveur ?
Les pâtes, et plus spécialement les spaghetti, mangés avec du concentré de tomate.

Une odeur ?
Les mandarines qui annoncent l'arrivée de Saint Nicolas.

Une image ?
Celle  de la minuscule cour derrière la maison où nous allons jouer.

Un son ?

La radio qui grésille et qui passe des tubes de Cloclo.

Une sensation tactile ?
Les draps un peu rêches sur lesquels je frotte mes pieds avant de m'endormir.


Et toi, de quoi te rappelles-tu ?


mardi 18 mars 2014

Vieux couple






- Tu viens ? Y'a distribution de pain sec là-bas !
- Bof, le pain sec, j'aime pas.

- Mais vieeeens, c'est gratuit, j'te dis !
- Nan, je reste là ! Le pain sec, ça gratte le long du cou, t'façon. Et ici, y'a d'l'herbe.
- Pffff, toujours pareil avec toi ! Pour une fois qu'on pouvait se faire un resto...


Hihi, je me suis bien amusée à regarder ces canards se balader au bord du lac cet après-midi.
Ils avaient vraiment l'air d'un vieux couple, se suivant, s'observant, et cancanant de concert ! 

Si tu veux jouer, utilise la photo et écris ton propre dialogue  ;o) !



dimanche 16 mars 2014

Luxe, calme, et volupté !




Tous les jeunes qui squattent la maison depuis quelques temps, on les aime beaucoup, le Nini et moi.
Nos filles, leurs amoureux, les copains et les copines qui passent pour un coucou ou un repas, ils sont les bienvenus.
Mais ce soir, nous avons laissé tout ce monde à leur joyeux bazar pour un peu de calme.
Nous nous sommes donc retrouvés dans un joli restaurant du bord du lac pour un petit souper en tête à tête.
Le repas était délicieux.
Le lac, le coucher de soleil, la pleine lune qui a pris le relais, tout était incroyablement beau.
Et la compagnie de celui qui partage ma vie depuis presque 33 ans (misère ! j'y crois pas.... ) a été délicieuse.

Et bien figure-toi que ça faisait un fichu bien !

;o)














samedi 15 mars 2014

Tiens, tiens, tiens, ... ♪


Près  d'une semaine sans donner des nouvelles du front, ça n'était plus arrivé depuis un moment !
Plus les jours passent entre deux billets, plus j'ai de la difficulté à reprendre le fil ... 

Alors quoi ? Bah, je pourrais toujours te parler de la pluie et du beau temps. 
Surtout du beau temps, en l’occurrence.

La semaine se termine comme elle a commencé : active, joyeusement bruyante, animée ... et fatigante !

Comme un peu partout, le printemps précoce réjouit tout le monde.

Mes élèves arborent tout heureux leurs tenues printanières et leurs toute nouvelles chaussures légères.
Les robes des fillettes (avec collants, hein, faut quand même pas déconner, on est à la montagne et en Suisse !) tournent et virevoltent.

Les jardiniers amateurs jouent du balai et du sécateur et certains ont même déjà fait vrombir la tondeuse à gazon.
Ici, pas trop de jardinage encore, notre jardin gardera sans doute cette année son statut de jardin le plus  "sauvage" du quartier ! C'est le sujet de plaisanterie habituel avec ma voisine du dessus qui revendique le titre mais je ne crois pas qu'elle puisse rivaliser ;o) !!!
Donc pas trop de jardinage mais quand même des fleurs colorées dans les jardinières et une intéressante floraison de tricycle, trottinette, ballon et mini-brouette sur la terrasse et la pelouse.

J'ai fait mon premier parcours sportif en forêt de la saison.
Il a fallu slalomer entre les dernières taches de neige sur le versant nord de la colline (j'étais tout étonnée d'en trouver encore !) mais il faisait bon et j'ai aimé partager ce moment avec le copain de ma fille qui ne connaissait pas encore le coin.

J'ai ressorti l'étendage pour le linge devant la maison.
Youhouhou !
La lessive prend plus de temps que lorsque je balance tout ou presque dans le sèche-linge mais c'est un de mes grands plaisirs du printemps. Et puis j'ai de nouvelles pinces à linge toute mimi décorées de fleurs, ça serait bête de ne pas en profiter ....







Je n'ai pas encore remplacé mon appareil photo cassé, je photographie à l'aveugle avec plus ou moins de succès. Ça rappelle l'époque où il fallait attendre le développement pour juger du résultat. Bon là, il faut juste attendre le chargement sur l'ordi ...

lundi 10 mars 2014

Les 10 du 10 , mars 2014



Le 10 du mois de mars 2014 a été une journée radieuse de printemps.
Du moins côté météo !
Du soleil, de la douceur, de la lumière...
Côté ambiance, il y a eu de la fatigue, un peu d'énervement, et une grosse maladresse qui m'ennuie beaucoup puisque j'ai laissé tomber mon petit apn sur les dalles du jardin et son écran n'a pas du tout aimé  :o( ! Il ne montre plus qu'une image en négatif ...
Bouhouhouuuuu !

Bon pour ne pas rester sur cet aspect négatif, passons à mes 10 photos du jours.
Si tu viens ici de temps en temps, tu n'es pas sans savoir que depuis presque un mois, mon petit fils et sa maman vivent avec nous.
J'adore partager le quotidien d'un mini de 3 ans !
Cet enfant, c'est de la joie, de la vie, des rires, des câlins, bref, du vrai bonheur sur pattes :o) !!!
Alors je me suis amusée à rechercher, dans la maison et dans ses alentours, des traces de sa présence parmi nous. Je n'ai eu que l'embarras du choix. Des jouets, des petits vêtements, des dessins, ce n'est pas ce qui manque actuellement ;o) !














Pour voir d'autres participations au défi de mars, clique ici !



dimanche 9 mars 2014

D'une saison à l'autre






Jeudi après-midi, pour notre rendez-vous avec mes copines de sport,  il a fait beau.
Comme  activité, nous avons choisi le ski de fond.
Les 200 ou 300 premiers mètres,  il a fallu les faire sur l'herbe, à pied, les skis sur l'épaule.
Mais très vite, nous avons pu les chausser pour deux heures de pur plaisir (mais fatigantes aussi, oulah, mes jambes te le raconteraient mieux que moi !).

Visuellement, c'était encore une journée d'hiver, mais avec dans l'air ce je ne sais quoi qui annonçait déjà autre chose. Cette légèreté et cette douceur de l'air nous parlait d'un printemps tout proche.



Ce dimanche, le printemps était bien plus qu'une promesse !
Le Nini et moi, on est allé le débusquer dans la forêt.
Il a fallu tomber la veste et même ainsi, nous étions en eau pour remonter la pente nous ramenant au village.







jeudi 6 mars 2014

Les jeux d'autrefois


De mon enfance, il me reste beaucoup de souvenirs.
Des images mentales des lieux ou des personnes, des sensations, des sentiments de joie pure ou de tristesse diffuse en passant par des angoisses sur lesquelles je ne savais pas mettre de mots.
Par contre, des souvenirs concrets, des objets, je n'en ai quasiment aucuns.
Tout au plus quelques rares photos qui ont survécu aux mauvais traitements infligés par nous les enfants.

Le Nini, lui, a encore tout plein de jouets précieusement gardés par sa maman et qui ont déjà bien resservi pour ses filles, ses neveux et ses nièces.

Et devinez qui joue maintenant avec la jolie grue en bois de sa toute petite enfance ?






mercredi 5 mars 2014

Lorsque j'étais écolière


Ne pas comprendre ce que l'on fait dans cet endroit le premier jour de classe, c'est comme  ça que tout a commencé. J'avais 5 ans et on ne m'avait rien expliqué.

Se sentir toute petite et avoir de la peine à trouver une place parmi les autres enfants, ça a été mon quotidien assez longtemps.

Éprouver de la honte parce que la vie chez soi est trop différente de celle racontée dans les livres.

Faire son possible pour ne pas mélanger les deux mondes, celui de la maison et celui de l'école, ça m'a semblé vital pendant pratiquement toute la scolarité.

Se sentir en décalage, ne pas posséder les bons codes, mais faire le maximum pour que ça ne se remarque pas, c'était indispensable et je crois avoir souvent réussi à donner le change.

Être cancre à l'école, c'est très douloureux. Je le sais parce que je l'ai testé.

Plus tard, se retrouver en tête de classe, j'ai connu aussi. C'est beaucoup plus agréable !

En fin de compte, malgré les souffrances, réaliser que toutes ces années ont été une chance pour ouvrir l'esprit de cette petite fille à la connaissance, à la culture, au monde.

Et finalement, décider que c'était ça l'important, et choisir plus tard d'en faire son métier !

mardi 4 mars 2014

Atelier cuisine ...


... pour la fête des trois ans avec les petits amis du jardin d'enfants !






lundi 3 mars 2014

Oups, ça glisse !




Devine quelle surprise nous attendait ce matin au réveil ?







A force d'avoir un hiver qui ne ressemble à rien, on en avait presque oublié la neige.
Et les deux ou trois automobilistes qui se sont retrouvés dans le champ en contrebas de la route juste devant la maison ne se souvenaient plus non plus que ça pouvait être glissant...
Mais heureusement, pas de dégâts, tout au plus un peu de retard au travail, le temps qu'un tracteur vienne les sortir de ce mauvais pas...

Moi je ne suis pas sortie, ni à pied, ni en voiture.
Et ce soir, toute la neige avait déjà fondu !

dimanche 2 mars 2014

Grande famille


La préparation du jus d'orange pour le petit déjeuner, c'est un gros boulot ces temps-ci.
Heureusement, le Nini a trouvé de l'aide !

^_^