hiver

hiver

lundi 30 septembre 2013

Humeurs automnales





C'est une jolie saison, l'automne.

Des belles journées d'été indien, et aussi d'autres où apparaissent les premières brumes matinales.
La campagne est une invitation à la balade. Le Nini, ci-dessus, ne s'y est pas trompé !

Les vendanges approchent, la fête qui va avec a battu son plein ce weekend. Une énoooorme beuverie à ciel ouvert pour certains. Pour moi et bien d'autres, l'occasion de sortir et de retrouver des amis.

Un rythme de croisière enfin trouvé depuis la rentrée d'après été et voilà les vacances suivantes qui sont déjà presque là. Dans une petite semaine pour moi !

Et un peu de vague à l'âme aussi, en pensant à ceux qui vivent si loin et qui me manquent...





mardi 24 septembre 2013

Se souvenir des belles choses

Se souvenir des belles choses...

C'est un très joli film de Zabou Breitman avec Isabelle Carré et Bernard Campan.
Et c'est aussi un petit tag que nous propose madame mim !
Le but ? 
Mettre une photo d'un moment parfait et exposer en quelques mots pourquoi c'était si bien.
Thème pour cette fois : les  vacances !

J'aime bien les photos, et j'aime encore plus me souvenir des moments heureux de ma vie.
Sauf que choisir un seul moment, c'est très très difficile !








Il y a eu celui-ci !
Je retrouvais mon petit-fils chéri sur une plage de l'ile Maurice après 8 mois de séparation.
Ça c'est du bonheur à l'état pur, tu peux me croire !!!
Mais pas totalement parfait puisque Papapic n'est pas là pour savourer ce moment.




Et celle-ci !
Le Nini et moi en balade sur ma montagne avec descente en luge.
De la neige, du soleil, et moi bien calée dans les bras de mon amour.
Un moment magique des vacances de janvier 2010.




Et s'il faut choisir le moment le plus parfait des dernières vacances, c'est celui-ci !
Tous mes amours réunis autour de moi pour quelques jours à la montagne.
Que veux-tu que je demande de plus ?





Voilà voilà...
Désolée mim, je n'ai pas trop respecté la consigne.
La faute à mon incapacité à choisir un seul moment.
Et quand je regarde ce que j'ai finalement choisi, on va dire que c'est très famille !
Et très autocentré puisque je suis sur les trois photos...




Et toi, lecteur chéri, tu nous montres un moment parfait de tes vacances ?





dimanche 22 septembre 2013

Soleil

L'été qu'on croyait mort et enterré a ressuscité pour le weekend !
Le bord du lac avait des airs de vacances plutôt agréables.






Désalpe


Ce samedi, les génisses sont redescendues de leurs pâturages d'été, et pour l'occasion, le village a fait la fête.
C'est la traditionnelle désalpe.
Une belle fête, par une journée radieuse.
Ça change agréablement de celle de l'année dernière, affreusement froide et humide.
Bon j'ai couru toute la journée pour réussir à faire tout ce qui était au programme :
confection de plusieurs dizaines de sandwiches, de cakes, de litres de soupe à la courge, le tout à vendre sur le stand de ma chorale pour y gagner quelques sous.
J'ai aussi accompagné mes élèves durant le cortège de l'après-midi sur le thème des abeilles.
Et le soir, après tous les rangements, fourbue et les jambes en compote, je suis allée boire des verres dans les petites guinguettes encore ouvertes avec les copains !
Une belle journée je te dis !
Et heureusement car je rêvais d'être à quelques centaines de kilomètres de là avec les amis qui avaient la chance d'avoir pu aller faire l'excursion du Breithorn, annulée la semaine dernière pour cause de mauvais temps. 
Bouhouhouuuu !
Moi aussi je voulais y aller !
Mais il n'est pas impossible qu'il y ait un weekend de rattrapage pour ceux qui n'étaient pas disponibles cette fois-ci.
J'y crois encore !











jeudi 19 septembre 2013

Nuits de folie





C'est  beau,  n'est-ce pas ?
C'était la vue ce soir depuis ma fenêtre.
Faut bien trouver des avantages à l'hiver l'automne qui a débarqué. Les fins de journées offrent de magnifiques spectacles.
Mais pinaise, comme je suis fatiguée !
Rien de bien original à en juger par ce que racontent les copines sur les blogs, c'est une maladie répandue ces temps-ci.
Pourtant, la semaine avait bien commencé par un jour de congé.
Mais depuis ça s'est gâté, surtout la nuit.

Y'a eu celle de lundi où j'ai été réveillée au petit matin par une cavalcade autour de la maison.
C'était la police qui coursait des cambrioleurs qui venaient de visiter deux maisons du quartier...
Des bleus, les monte-en-l'air, ils ont fait trop de bruit et se sont fait gauler.
Mais j'étais bien contente qu'ils n'aient pas essayé chez nous. Déjà pour les voisins, ça fait un drôle d'effet.

Mardi, c'est la pluie et le vent qui se sont déchaînés toute la nuit. Et vas-y que je te frappe portes et fenêtres en fracassant un ou deux pots au passage et en envoyant valdinguer les chaises du jardin.

La nuit dernière, ni voleurs ni tempête, mais des aiguilles dans ma gorge et une toux qui ne m'a pas laissé beaucoup de répit...
Bouhouhouuu, mais pourquoi moi ?!

Et cette nuit ?
Moui, pas sûre que ce soit mieux.
La gorge est toujours pas mal irritée.
Y'a mon Nini qui est en voyage pour son boulot et comment tu veux que je dorme sans mon doudou ?
Et puis tu l'as vue, tapie derrière les arbres dans son si beau halo de lumière ?





Ouaip, la pleine lune !!!
Manquait plus que ça ...



lundi 16 septembre 2013

Le lundi, pour se réchauffer...



Aujourd'hui, pas de journée de boulot pour le Nini et moi.
On pouvait pas y aller, on avait piscine !
Une belle et chouette piscine que nous avions découverte l'année dernière.
Et comme il faisait froid, moche et pluvieux, quoi de mieux que de se tremper dans un jacuzzi ou se réfugier dans la chaleur d'un sauna ?
Huuum, j'aime !





En fait, nous avons bénéficié aujourd'hui d'un jour de congé pour cause de jeûne fédéral.
Plus grand monde ne sait vraiment à quoi cette journée fait référence si ce n'est qu'on y mange de la tarte aux pruneaux et que dans la région, on nous accorde le lundi de congé !
Tant pis, hein, c'est pas grave.
On a mangé la tarte,
et on a profité de la journée off !






dimanche 15 septembre 2013

Art et huile de vidange


Une abbatiale du XIIème siècle,
des bacs-sculptures posés sur le sol,
des litres d'huile de vidange,
tout cela donne une chouette expo qui donne envie de faire de belles photos où se reflètent architecture et spectateurs.

C'était beau  !





"La mise en abîme"
installation de Romain Crelier
abbatiale de Bellelay

Par un dimanche de pluie





Pour cause de  météo pourrie, pas d'excursion en montagne ni d'escalade du Breithorn cette fin de semaine...
Dommage !
Mais ce n'est que partie remise et j'espère que nous pourrons le faire prochainement dans de belles conditions.
Bon, à plus de 4000m d'altitude, c'est déjà l'hiver mais ce n'est pas ça qui va me faire renoncer, bien au contraire  ;o) !
Donc pas de haute montagne alors on se console comme on peut.
On photographie les gouttes sur les vitres, on va au cinoche, et on en profite pour aller souhaiter la  bienvenue à une toute petite fille de 5 jours à peine.
Adorable !
Et très émouvant de voir cette toute jeune femme, ma nièce, devenir une maman !



 
Tiens, un peu de ciel bleu pour terminer la journée !
Peut-être celle de demain, qui en plus est un jour férié ici, sera-t-elle meilleure ?


jeudi 12 septembre 2013

Portrait chinois


Anne nous propose de faire le portrait chinois d'un  proche. 
Son texte est très beau, il m'a donné envie de m'y essayer.
J'ai donc repris ses propositions, et j'en ai rajouté quelques autres !
Voilà ce que ça donne pour moi :




S'il était une couleur,
... il serait un gris bleuté, comme sa chemise du jour, ou un rouge vif,  comme sa couleur de cœur.

S'il était un vêtement, 
... il serait un chapeau de soleil en paille

S'il était un animal, 
... il serait un blaireau. Pas dans sa version péjorative, hein, mais dans sa vraie version zoologique. Le blaireau est un animal discret, organisé, très prudent, qui creuse de beaux terriers où il sait accueillir lapins ou renards qui passent par là !  (Tu as appris des trucs, hein ? Je ne sais pas pourquoi le nom cet animal adorable est utilisé comme insulte... )

S'il était une partie du corps, 
... il serait des mains douces et caressantes.

S'il était un objet, 
... il serait une couverture moelleuse et enveloppante.

S'il était un fruit, 
... il serait une framboise ou des groseilles du jardin.

S'il était une heure de la journée, 
... il serait les premières lueurs de l'aube.

S'il était un adjectif, 
... il serait aimant.

S'il était une ville, 
... il serait une bourgade calme ou il fait bon vivre.

S'il était un nom commun, 
... il serait la confiance.

S'il était un pays, 
...il serait la Suisse, pas besoin d'aller chercher plus loin !

S'il était une écriture, 
... il serait une écriture manuscrite, faite de petits caractères vifs et précis.

S'il était un siège, 
... il serait le fauteuil à bascule où il aime se reposer.

S'il était un livre, 
... il serait un dictionnaire pour répondre à toutes les questions de ses filles.

S'il était une fleur, 
... il serait une fleur des champs dont il ne connaîtrait pas le nom mais qu'il appellerait sauge.

S'il était un bijou, 
... il serait une alliance qu'il n'enlèverait jamais, quelles que soient les circonstances.

S'il était un moyen de transport, 
... il serait un vtt.

S'il était une photo, 
... il serait une de celles où je l'oblige à poser en ma compagnie partout où nous passons. Il aime pas trop mais le fait de bon gré pour me faire plaisir.

S'il était un sentiment, 
... il serait l'amour vrai et durable quoi qu'il arrive.

S'il était un art, 
... il serait le cinéma.

S'il était une matière, 
... il serait du bois tendre et chaleureux.

S'il était un geste, 
... il serait une caresse.

S'il était un lieu,
... il serait notre maison.

S'il était un personnage de fiction,
... il serait Max la menace, celui de la série des années 60, parce qu'il voulait être agent secret quand il était petit et parce qu'il me fait rire.

S'il était un plat,
... il serait une fondue au fromage.

S'il était un dessert,
... il serait un carré (ou plutôt deux !) de chocolat noir.

S'il était une chanson,
... il serait une ballade de Georges Moustaki.

Et lui, si jamais vous ne l'aviez pas reconnu, c'est mon Nini, mon mari, mon amour chéri !



mardi 10 septembre 2013

Les 10 du 10


Bon, nous voilà rendus au 10 du mois !
C'est le jour du défi photo proposé par frenchlily.
On prend 10 photos de notre quotidien, on les publie le jour même, et on met le lien ici.
Allez y jeter un coup d’œil, il y a toujours de très belles choses.

Ma journée, en ce 10 septembre, est une journée ordinaire.
Le matin, comme toujours, est consacré à mon travail au jardin d'enfants.





Les petites mains s'activent.
Les couronnes de fleurs et petites n'abeilles  doivent être terminées pour la fête du village dans une dizaine de jours. Je pense qu'on va y arriver !

Dehors, c'est déjà une journée d'automne.



Il fait frais et il a plu ce matin.
Un vrai temps à escargots !



Tiens ? Un copain !!!

Les  rebords de fenêtres sont peuplés de drôles de petits personnages...









Quelques fruits en souvenir de l'été





 d'autres murissent pour les soupes qui nous réchaufferont cet hiver



et quelques fleurs pour le plaisir des yeux et du cœur !











dimanche 8 septembre 2013

Je me reposerai plus tard ... si j'ai le temps !



C'était le docteur Olive qui avait fait le coup je crois, dans la salle de bal avec le pistolet.
Moi j'avais pas trouvé.
Pffff, ce jeu me fatigue...
Mais par ce dimanche après-midi pluvieux, après deux bonnes heures de sieste, j'ai quand même fait une partie de cluedo avec le Nini et les filles.
Ça fait du bien de se poser un peu après un weekend bien rempli !

Il y a eu la soirée de vendredi en famille à un festival de la région. C'était chouette de sortir tous les quatre, même si le concert que je me réjouissais le plus d'entendre m'a un peu déçue. Bonne ambiance dans l'ensemble, beaucoup de musique,  et rentrée très tardive.

Samedi, matinée à faire les courses, après-midi au cinéma avec mon filleul,  et soirée zumba avec une cinquantaine d'autres filles au profit d'un orphelinat de Lomé au Togo. Trois heures à m'éclater et à faire la folle avec les copines en suant des litres, j'ai adoré ça mais j'en  suis ressortie toute flagada.

Alors aujourd'hui, après une matinée à chanter avec ma chorale, je me suis dit que j'allais  me reposer un peu.
Et me voilà à passé minuit à glandouiller devant la télé en pianotant sur mon ordinateur. Va comprendre !

Bon, le weekend prochain, je ne fais rien.
Ou alors juste une petite virée en montagne pour atteindre le sommet du Breithorn à plus de 4000 mètres d'altitude  si le temps le permet. *

Bah, avant ça, il me reste encore toute une semaine de travail pour me reposer...


* Ouiiiii, moi qui n'ai pas la foi, j'en viendrais presque à prier pour qu'il fasse beau et qu'on puisse y aller. 
    :o)






mardi 3 septembre 2013

20 ans










































C'est ma Linette !
Ma fille en 21 photos, du jour de sa naissance à son 20ème anniversaire !
Le but étant de les remettre dans l'ordre chronologique.
J'ai organisé le jeu, ouf, j'ai pu laisser les autres se dépatouiller pour y arriver.
Pas sûr que j'aie réussi le test sans me tromper !
Les proches se sont plutôt bien débrouillés, une ou deux inversions tout au plus. Là où même la principale intéressée se serait trompée.

Bon on a déjà bien fêté.
Mais c'est aujourd'hui le vrai jour anniversaire.
Ma fille a 20 ans.
20 ans jour pour jour qu'elle illumine nos vies de son sourire, de sa douceur, de sa joie de vivre.

Joyeux anniversaire ma douce !
Être ta maman est un bonheur qui ne cesse de se renouveler  !

♥ ♥ ♥






lundi 2 septembre 2013

Dimanche de fête




Et hop, on a remis ça dimanche avec l'autre côté de la famille !

Famille

Une cabane au fond de la forêt,
une cuisine de campagne (un feu de bois, donc) pour préparer les repas,
une grande famille  (mes frères, mes sœurs, beaux frères, belles sœurs, nièces, neveux ... ça fait du monde !),
trois anniversaires à fêter,
pas mal de coups à boire, 
et vous avez en gros le programme de samedi dernier.
C'était chouette !
L'ambiance était festive, les anecdotes d'enfance ont fusé, même si les  souvenirs sont bien différents selon qui les raconte.
Pas mal d'émotions aussi. Est-ce que le fait d'être tous orphelins depuis quelques mois peut contribuer à resserrer les liens ?
Je ne sais pas, mais ce fut de belles retrouvailles !



 Oui, dans la famille, les enfants jouent avec le feu.
Et pas le moindre petit bobo, ouf ! 
^_^


 Si tu as l'impression que le rôti cuit sous la braise est cramé, tu ne te trompes pas.
Il en avait l'air, et pas mal le goût, aussi !
:D












 Et ça a duré jusqu'au milieu de la nuit, comme d'hab.
Sais-tu ce que représente la dernière photo ?