hiver

hiver

mardi 29 mai 2012

Sur le chemin


Quand je marche, je regarde le paysage, le ciel, les oiseaux, les arbres, les jolis cailloux, là où je pose mes pieds pour éviter la boue ou un cassage de binette, et surtout, je regarde toutes les petites fleurs qui égayent les chemins.

Rencontrées lors de la balade de dimanche dernier, quelques unes parmi mes préférées...





dimanche 27 mai 2012

Ce dimanche




Un petit tout en télésiège,

 





 une belle marche sur les hauteurs du Jura,






un pique-nique autour d'un feu,
des amis, des enfants, un chien,
un temps magnifique,


tout ce que j'aime !!!



samedi 26 mai 2012

Moutons



Pour ma Camila qui aime bien les moutons !

(et pour revenir un peu sur le trop chouette ouik passé là-bas)

vendredi 25 mai 2012

A quoi tu joues, à l'école ?

Ce matin, coin construction du jardin d'enfants, un p'tit gars me montre fièrement la machine qu'il vient de fabriquer. Pour une fois qu'il ne s'agit pas d'une arme de guerre, je m'extasie ! (Oui, je suis une horrible maîtresse qui n'accepte pas que ses élèves se tirent dessus à la mitraillette, fut-elle construite amoureusement avec leurs petites mimines !)

- Et à quoi sert-elle, ta machine ?

- C'est une pince pour attraper les spermatozoïdes !

J'écarquille les yeux, réprime le fou-rire qui menace...

- Ah bon ? Et qu'est-ce que c'est, un spermatozoïde ?

- Un p'tit truc qui fait des bébés. J'en veux plein, moi, des bébés !
  
Et le voilà qui se met à hurler à travers toute la classe:

- QUI C'EST QUI VEUT QUE J'LUI FASSE UN BEBEEEEEEE ?
 



mardi 22 mai 2012

Avec des fleurs


Aujourd'hui, gâtée et fleurie je suis !









































Et c'est même pas ma fête, didonc !

lundi 21 mai 2012

Ce qu'il me reste de l'Irlande

Ce matin, réveil un peu groggy.
Le bouton de fièvre le plus monstrueux que je n'aie jamais eu a profité de la nuit pour me transformer en éléphant man !
Sur la notice du médoc censé  contrer le monstre, on dit que le bidule peut être déclenché par une grande fatigue, un stress, une émotion forte, une poussée de fièvre ou une exposition prolongée au soleil ou aux UV.
Dans mon cas, je retiens la fatigue et les émotions fortes, et peut-être les UV de la mer d'Irlande malgré les nuages.

Mais malgré ça, je me sens totalement boostée par ces quelques jours de voyage.

La balade sur la petite île d'Inishbofin avec mes amies restera pour moi  un moment de pur bonheur, avec le sentiment ineffable d'appartenir à la terre et d'être juste bien là où je me trouve.
Ce souvenir et cette belle émotion-là, ce n'est pas une pustule, aussi grosse et moche soit-elle, qui pourra venir me les gâcher.




dimanche 20 mai 2012

Irlande



De retour déjà, après quelques jours volés (et savourés avec délectation et bonheur !) au train train quotidien.
Nous sommes parties à huit.
Huit filles très différentes les unes des autres mais qui toutes souhaitaient partager le plaisir de belles découvertes, vivre la magie de nouvelles rencontres.
Et ça marche !
Voyage impec, ambiance chaleureuse, fous-rires inénarrables.
Quant au pays, l'Irlande, il a largement contribué à faire de ce voyage une réussite : les paysages sont magnifiques et les habitants charmants et chaleureux.
J'avais déjà eu la chance d'y être allée m'y promener il y a de nombreuses années et depuis j'avais gardé dans le cœur l'espoir de le revoir un jour. Et pour la seconde fois, je n'ai pas été déçue.







 


mardi 15 mai 2012

Ouik de filles



Si le chat espérait partir en vacances en se planquant dans la mallette du Nini, c'est râpé, il n'ira pas plus loin que son bureau.
Pour de vraies vacances, il fallait plutôt viser la mienne, de petite valise !
Je viens de la préparer car je m'échappe demain avec sept autres copines pour un weekend de filles.
Direction : le Connemara, Irlande !

Ouiii, on se réjouit !!!

Le temps sera sans doute aussi pourri qu'ici mais tant pis. Les fous-rires, ça réchauffe et ça remplace le soleil, ou bien ?

Je vous raconte ça dans quelques jours...

lundi 14 mai 2012

Au musée


Petit tour au musée national de San José.
Chouette visite, instructive et agréable.
Comme d'hab, le Nini a tout lu...
Moi j'me suis baladée et j'ai admiré.
J'ai beaucoup aimé les objets, et surtout les sculptures, d'art précolombien.
















Et je me marre toute seule en me rappelant qu'il y a quelques temps, j'ai écrit imprudemment ici que je n'allais pas vous infliger le millier de photos de mes dernières vacances...

dimanche 13 mai 2012

Fête des mamans






Si ce champ de marguerites (oui, chipote pas, j'ai dit à mes élèves que c'était des marguerites !) a fleuri par ici, c'est parce qu'aujourd'hui, en Suisse, c'est la fête des mamans.
Les petits du jardin d'enfants ont donc chacun préparé leur fleur, fait un joli paquet cadeau pour la ramener à la maison,  et appris (ou tenté d'apprendre), la petite poyésie et la chanson de circonstance (en cas de mémoire défaillante, les feuilles sont livrées avec le papillon pour servir d’antisèche).
C'est toujours très drôle de voir les différentes réactions des enfants.
Il y a ceux qui gardent bien le secret et qui se réjouissent de faire la surprise.
D'autres ont déjà tout expliqué par le menu ce qu'ils fabriquaient mais quand même, "c'est une purprise pour toi, maman".
Beaucoup n'arrivent pas à attendre le jour j et déballent tout à peine rentrés à la maison.
Et un dans le lot a aussi déclaré à sa maman : "J't'a fait un cadeau des mamans, mais je le garde pour moi quand même !"




C'est ma fête !


Et pour ma fête des mères à moi, je me suis offert ...







... 3 heures de pliage et de repassage  !



Comme j'ai eu de la peine à m'y remettre après mes trop chouettes vacances de Pâques, la situation ce matin était celle-ci :


mais 3 heures et des brouettes plus tard, tadaaaam ...


3 corbeilles vides et la 4ème à peine remplie avec la nouvelle cargaison de linge sale.
Même pas peur, y'en a même pas encore de quoi faire une machine.

Quand je pense que les physiciens ont cherché le mouvement perpétuel, moi je l'ai trouvé depuis longtemps...

vendredi 11 mai 2012

La vraie vie des blogueuses normales

Il y a quelques jours, Daphnénuphar a publié ce billet.

Son article m'a plu, m'a interpellée.
La vraie vie des blogueuses normales, je ne sais pas trop ce que c'est.
Mais je sais que les blogs que je préfère, qui me touchent le plus, sont ceux qui parlent des gens, de leur vie, de leurs joies comme de leurs préoccupations.
J'aime bien lire que d'autres personnes ont une vie qui ressemble à la mienne, et encore plus voir des façons totalement différentes de faire son chemin dans l'existence et de mener sa barque.
Après, que sait-on de ce qui se cache derrière les jolies photos, les billets pleins d'humour, parfois maladroitement comme magnifiquement bien écrits ?
Pas plus tard que cet après-midi, j'ai posté une photo de mon lilas que j'adore alors que mes préoccupations allaient vers une enfant, ma filleule, hospitalisée sans que l'on sache ce qui lui arrive, et vers une adolescente, amie de ma fille, et sa mère qui ne se parlent actuellement qu'au travers de leurs avocats respectifs...
On ne publie jamais que ce qu'on veut bien, de toute façon.
Et puis, la perfectitude des supermamans, bof, ça n'a qu'un intérêt limité.

Bref, j'arrête là mes grands discours et je joue !

Donc, Daphnénuphar demande :

  • une photo de nos enfants au retour de l'école...

Ma petite dernière, 18 ans, après une journée de lycée. Enfin... comme c'était un des derniers jours de cours avant les exas, elle et ses potes ont passé plus de temps à pique-niquer au bord du lac que dans une salle de cours, à en juger par le joli teint rouge coup de soleil de ma miss.

  • une photo de moi à la sortie du boulot

Le boulot, cet après-midi, ça a été sieste (même pas honte!) , lessives, un peu de ménage, et quelques courses à l’épicerie du village. Mon travail au jardin d'enfants  ne m'occupe que le matin.
Là, c'est un peu avant le cours de zumba, parce qu'après, je dégoulinais tellement que j'avais l'air de sortir d'une piscine, comme me l'a fait gentiment remarquer ma fille.

  • une photo du salon, le même jour à 20h30

Pas trop de bazar si ce n'est les coussins en pagaille et la pile de journaux en attente de lecture ou de recyclage, on ne sait plus trop. Et la photo ne montre ni les poils de chat, ni les moutons sous le canapé. Mais globalement, je trouve plutôt ça rangé comparé à ce que ça a pu être il y a 10-15 ans, lorsque mes trois poulettes monopolisaient les lieux et y construisaient leurs cabanes.

Alors, qu'est-ce que vous en pensez ?
Est-ce que c'est ce qu'on peut appeler une vie normale ?

Lilas

Un blog en odorama, ça serait bien aujourd'hui !
Je vous ai déjà dit que j'aime beaucoup le lilas ?