hiver

hiver

dimanche 27 mars 2011

Vivant

Fin de semaine plutôt animée par ici !

Se sont retrouvés à la maison ces deux derniers jours : deux de nos filles (les deux qui vivent encore par ici), un amoureux costaricien (bon il squatte la chambre de ma fille depuis près de deux mois et il fait donc partie de la tribu), un correspondant espagnol (fraîchement débarqué de Bilbao, il est là pour une semaine), notre neveu de 5 ans et ses petites sœurs jumelles de 2 ans et demi (les parents nous les ont confiés pour le weekend), et bien sûr Nini et Loulou pour assurer l'intendance et se relever 2-3 fois  durant la nuit pour aller à la recherche des doudous des petites qui avaient une fâcheuse tendance à se perdre dans les lits et pour s'assurer que les ados avaient bien retrouvé leur lit après leur sortie en ville !
Pas toujours évident de concilier les rythmes et les aspirations d'une population aussi variée. 
Et tout ça avec une heure de moins...
Mais on y est arrivé.
C'était sympa. Un peu fatiguant, mais sympa !

vendredi 25 mars 2011

Le temps passe

Aujourd'hui, Tilulu a déjà un mois !



Et nous avons invité ce soir au restaurant cet autre adorable bébé, notre filleule,


qui est maintenant une charmante jeune femme de presque 20 ans,  qui prépare ses examens de fin d'apprentissage et s'apprête à partir 9 mois en Australie pour y apprendre l'anglais et vivre sa vie.

Vous remarquerez au passage l'air juvénile de mes 26 ans...

Tout ça pour vous dire que les mois et les années filent à toute vitesse.

   °_°       °_'       ^_^

jeudi 24 mars 2011

C'est bon pour le moral

Aujourd'hui, du joli et du goûtu qui fait plaisir...





une marche en forêt avec les copines,
(la photo n'est pas du jour, la marche était beauuuuucoup trop rapide et sportive pour s'arrêter à photographier les p'tites fleurs)


du chocolat aux noisettes,
(apu, j'ai tout mangé)






et j'ai ressorti les petits lapins sur la fenêtre pour accueillir les enfants à l'entrée de l'école.

mardi 22 mars 2011

Grand-mère aimes-tu .... ?

Le baby blues des grands-mères, vous y croyez, vous ?
Ben moi je dois avouer que certains jours, je n'en suis pas loin !
Bien sûr la distance qui me sépare de ma fille et de son petit bonhomme y est pour beaucoup.
Et quand je lis le dernier article qu'elle a publié sur son blog, je suis toute chamboulée...
J'ai vécu l'arrivée de cet enfant avec presque autant d'émotions que s'il s'agissait du mien.
Et j'ai été toute déchirée de devoir les laisser tout là-bas lorsque je suis rentrée. 
Même s'ils ont plus de 23 ans, les souvenirs de mes débuts de maman sont encore bien vivaces. Ce n'est vraiment pas facile, les premières semaines avec un nouveau-né. Surtout lorsqu'il s'agit du premier.
Bien sûr avec les années, on garde surtout les bons souvenirs, les belles émotions, et c'est tant mieux !
J'aimerais beaucoup pouvoir être plus présente pour eux.
Mais j'aimerais aussi éviter de me montrer intrusive et envahissante dans leur nouvelle vie de parents.
Pas toujours évident de trouver la bonne distance !
Bon dans mon cas, la distance géographique se charge de limiter toute intrusion excessive, mais quand même, je me pose la question...
Est-ce que j'en fais trop, pas assez, juste ce qu'il faut ?

Allez, je ne résiste pas, voici une petite photo prise par ma fille de Loulou dans son rôle de grand-mère.

lundi 21 mars 2011

Noces de perle et de satin

Le premier jour du printemps, chez nous, on aime !
Bien sûr, comme tout le monde, on est ravi de voir qu'il y a les petites fleurs qui poussent, d'écouter le chant des zoziaux et de sentir le soleil qui réchauffe tout ça.
Mais on aime aussi ce jour-là car c'est notre anniversaire, au Nini et à moi  :) !
C'est un 21 mars que nous avons échangé notre premier baiser et que nous avons commencé notre chemin à deux.
Et c'est un autre 21 mars, 6 ans plus tard, que nous avons officialisé notre relation à l'état civil et à l'église.
Une seule date pour les deux événements, et de plus une date facile à retenir. J'ai mis toutes les chances de mon côté pour que mon homme ne puisse pas l'oublier ;) !
Et cette année, notre anniversaire est encore plus particulier puisque nous fêtons ... 30 ans de vie commune, et 24 ans de mariage.
C'est fou, ça, non ?
Mais où ont bien pu passer toutes ces années ?
Il y a 30 ans, j'étais une toute jeune fille de 15 ans très timide, pas trop bien dans ses baskets, et très introvertie.
Lui était déjà un jeune homme de 22 ans, barbu, chevelu et hirsute ! (Les années 70 avaient laissé des traces !! Et non, je n'ai pas de photos...  Dommage, car nous avions des têtes plutôt marrantes à l'époque :D)
Comme Anne le disait il y a 2 jours pour elle-même,  je ne sais pas pourquoi ni comment nous avons su que l'aventure valait la peine d'être vécue.
Mais ce qui est sûr c'est que nous n'avons jamais regretté de l'avoir tentée.
Et 30 ans plus tard, tout ce que je nous souhaite, c'est qu'elle puisse continuer encore longtemps!

vendredi 18 mars 2011

Et toi, tu l'as vu ?

Avec mes allers et retours dans les îles et les émotions liées à mon nouveau statut, j'en oubliais presque de regarder ce qui se passe du côté du jardin et de la nature, didonc !
Ça ne me ressemble pas, cette affaire, moi qui suis d'habitude à l'affut de la moindre pousse.

Pour me rappeler ce qui se préparait, il y a eu tout d'abord ...


... les tulipes du Nini.

Deux bouquets m'attendaient à la maison à mon retour de Maurice.
Je crois bien que je lui ai un peu manqué...
Hehe, ça a du bon de partir et de se faire désirer ;) !














Et aujourd'hui, ciel bleu et rendez-vous avec les copines pour une balade.
Alors là plus question de l'ignorer.
Il a vraiment pointé le bout de son nez, même ici sur les hauteurs.
Qui ?
Ben le printemps, évidemment !
Et pour être sûr de bien tordre le cou à l'hiver, son effigie sera brûlée ce soir au village.

Bon rien ne dit qu'il se laissera faire aussi facilement, le bougre, et souvent il refait un petit comeback dans les jours ou les semaines qui suivent...

Mais le printemps est déjà bien passé par ici.
Et il a laissé quelques jolies traces de son arrivée.







lundi 14 mars 2011

Allez, vous en prendrez bien encore une tranche...

Encore un article tout plein de sucre...
Vous en avez marre ? Vous êtes au bord de l'indigestion ?
Ben tant pis !
Parce que là, c'est vraiment le sujet du moment. Celui qui occupe une grande partie de mes pensées. Le jour, et même aussi un peu la nuit...
Alors faut bien que j'en parle, que j'évacue un peu le trop plein...
Et quoi qu'est-ce, le sujet du moment ?
Les bébés, bien évidemment !

J'ai toujours été très attirée par les bébés, par les tout petits.
Aussi loin que je me souvienne, je me hissais sur la pointe des pieds pour regarder dans les poussettes et apercevoir ces petits êtres mystérieux et attirants à la fois.
En grandissant, cet attrait n'a pas diminué. Mon premier job, à 14 - 15 ans, a été de prendre soin d'un bébé de quelques mois car sa maman avait besoin d'un coup de main.
Quand il a fallu choisir un métier, je me suis naturellement tournée vers les enfants et l'enseignement avec une préférence très nette pour les plus jeunes.
Et bien sûr j'ai souhaité devenir mère.
J'ai eu la chance que mon vœu se réalise. Trois fois !!!
Et les trois fois, j'ai adoré la période de la toute petite enfance et du maternage.

Bon okay, je pense que vous l'avez compris, j'aime les bébés !
Je suis à chaque fois fascinée par cet incroyable potentiel que renferme chacun de ces petits êtres humains.
Il y a sans doute là-dedans une bonne part d'instinct archaïque qui pousse à prendre soin des petits pour la survie de l'espèce...
Mais qu'importe, la réalité est bien là.







Alors celui-ci, vous imaginez bien, il n'échappe pas à la règle.
D'autant plus qu'il a la particularité d'être sorti tout frais tout chaud tout beau du ventre de ma fille !

dimanche 13 mars 2011

De retour

Ça y est, je suis de retour !
J'ai laissé mon Tilulu, sa maman et son papa de l'autre côté de la grande eau, et j'ai refait le voyage par dessus l'Afrique et la Méditerranée pour retrouver ma vie d'ici.
C'est le cœur lourd que je les ai quittés, et pendant les longues heures du voyage, quelques larmes venaient parfois m'embuer les yeux...
Pourtant je suis contente d'avoir retrouvé mes amours d'ici, ma maison, et ma chambre toute fraiche pour dormir !
Et puis je sais que j'y retourne dans un mois (faudrait voir pour inventer des abonnements Genève - Maurice, à très bas prix siouplait!) .
Mais malgré tout, j'ai eu le sentiment de laisser une partie de mon âme là-bas, et ce petit bout qui manque me fait mal.

Alors je regarde les photos et les petites videos pour tenter d'en recoller quelques petits bouts.



Allez, j'vous en mets une...










 
Mais vous avez vu ?
Tilulu tient déjà à ne pas trop se dévoiler sur la toile !

^_`  

mardi 8 mars 2011

L'art de la maraude...

... ou comment s'approprier l'ENORME pamplemousse qui nous fait de l'oeil depuis la fenêtre.
Bon, l'arbre est bien planté dans le jardin voisin mais ses branches sont juste sous notre nez.
Suffisamment proches pour tenter mon beau-fils et ma fille.

Avec un peu d'astuce et de savoir faire, les choses vont pouvoir s'arranger ...

lundi 7 mars 2011

Quand il pleut...

Aujourd'hui, pluies torrentielles sur l'île.
Ce n'est pas à Port Louis que les précipitations ont été les plus abondantes mais c'était déjà pas mal.
Le petit tour en ville effectué avec mon beau-fils a été bien arrosé !

D'habitude je suis trempée tellement j'ai chaud et je transpire, aujourd'hui c'était à cause de la pluie.
Et bien croyez-moi, je préfère quand c'est à cause de la pluie !

dimanche 6 mars 2011

Ma vie à Port Louis

Durant ce séjour-ci à Maurice, pas de plage sous les palmiers, ni de visites touristiques.
Juste la vie de tous les jours d'une toute nouvelle petite famille de Port-Louis.
Mais n'allez surtout pas croire que cela me manque, la bronzette sur la plage, les excursions, et tout le tintouins !
Je suis bien trop occupée chaque jour à profiter de Tilulu et de ses parents, et à donner un coup de main lorsque je le peux pour que les premiers jours de la nouvelle famille se passent bien.

Depuis une semaine, j'ai pu tester ...

... des allers et retours au supermarché le plus proche pour ravitailler tout ce petit monde.
Ne pas oublier dans ces cas-là de prendre son parapluie. Il protégera du soleil de plomb ou d'une averse toujours possible.
Au supermarché, l'aventure continue! Pas facile de remplir un panier avec tous ces articles inconnus.

... les trajets dans les bus locaux.
Ça secoue, vous pouvez me croire !
Dans les montées, on redoute de devoir descendre pour pousser tellement ça va lentement, et dans les descentes, on s'accroche et on espère que le chauffeur maitrise et que l'engin a des freins.

... des spécialités locales : mines, briani, faratas,  cari  ...
Miam miam !!!

... l'inefficacité des anti-moustiques ! Ça me grattouille de partout !

Vue de la ville depuis le champ de Mars

La rue où nous vivons


La vielle boutique chinoise où aller acheter le pain


La montagne du Pouce qui domine la ville

mercredi 2 mars 2011

Dodo

Mamanlit, après nous avoir révélé il y a quelques jours qu'elle dormait avec sa polaire rouge, s'est dit qu'il n'y avait pas de raison, que les copines blogueuses pouvaient bien aussi raconter comment se passe le dodo pour elles.

Bon bon bon, rien de bien méchant là-dedans.
Donc voici à quoi ressemblait le décor pour moi la nuit dernière (23 février 2011) :



 


Vous avez de la chance (ou serait-ce moi, plutôt ?), j'avais mis un haut de pyjama tout beau tout brillant et pas un vieux t-shirt pourri comme c'est souvent le cas. Même qu'il était assorti à ma belle housse de couette rouge, trop la classe (le hasard existe, je l'ai rencontré !). 
Avec ça vous ajoutez un livre, somnifère quasi indispensable même quand je tombe de sommeil, et un oreiller ergonomique.

Et vous l'avez remarqué, le détail qui tue ?
Oui, de temps en temps, je réchauffe mon lit avec la bouillotte récupérée l'année dernière dans l'appartement de ma maman.


Pour ma défense, je dois vous dire que durant tout l'hiver, il fait un froid de canard dans cette chambre... 15 degrés aujourd'hui mais souvent ça descend jusque vers 13-14 degrés. Plus la fenêtre qui reste toujours entrouverte sinon le Nini et moi, on dort mal. Alors dans ces conditions, j'apprécie de réchauffer un peu mon lit avec ma bouillotte.

Voilà voilà, vous savez tout !



mardi 1 mars 2011

Loulou pouponne

Attention les gens, voici un article à haute teneur en sucre, miel, et autres douceurs au sirop. Si vous n'aimez pas trop ça, revenez une prochaine fois. Sinon, vous aurez été prévenus...

Trois jours à peine après avoir fait la connaissance de Tilulu, mon adorable petit-fils, il me paraît déjà inconcevable que la vie puisse se passer sans lui !
C'est si petit, un bébé, à peine trois kilos, mais quelle place ça prend dans la vie et dans le cœur d'une famille !
C'est incroyable !
Je suis totalement fondue d'amour pour ce petit bout d'chou !
Comment faire autrement ?
Je retrouve un peu les mêmes sentiments que lors de la naissance de mes propres enfants, la fatigue, les hormones en folie, et les douleurs post accouchement en moins (ouf, heureusement, hein !).
Je ne sais pas ce qui est le plus touchant, le plus fort émotionnellement : cajoler et pouponner Tilulu, ou bien voir ma fille dans ce tout nouveau rôle de maman !!?
Et je n'oublie pas le papa, lui aussi est tout chamboulé et émerveillé par ce fils. C'est très attendrissant.

Donc, pour vous le présenter rapidement, Tilulu est un bébé parfait, en pleine santé.
Il fait tout bien sont petit boulot de nouveau-né : il dort bien, tète régulièrement le lait de sa maman, fait des tas de petites mimiques trop choupies et des petits bruits rigolos en dormant ou non, a déjà des moments bien réveillés pour explorer du regard le monde qui l'entoure, chouine un peu parfois mais pas beaucoup ...

Parfait, j'vous dis !!!

^_^