hiver

hiver

lundi 29 novembre 2010

La loutre heureuse



Elle est pas trognonne, cette loutre-là ?
Elle me plaisait tellement que j'ai demandé à mon ours préféré s'il voulait bien que je vous la présente.
Et il a dit oui !
Merci Moukmouk :) !

Et comme je n'avais pas posté de photos hier, je me rattrape aujourd'hui avec celles de la balade de ce matin.
Un temps parfait, beau et froid !






 
Vous avez vu Syrah, la petite chienne de mon amie Sophie ?
Elle aime la neige autant que moi et elle a fait la folle pendant toute la balade.
Quelle peine pour réussir à la prendre en photo !

dimanche 28 novembre 2010

Mon pays me fait honte

Ce dimanche n'était pas que synonyme de neige et de retrouvailles chaleureuses en famille.
La population suisse était appelée à voter sur une initiative d'un parti politique populiste que j'exècre.
Le texte visait directement les étrangers établis ici et demandait qu'en cas de délit, ils soient directement renvoyés dans leur pays d'origine.
Et ce texte détestable, anticonstitutionnel, et sans doute impossible à appliquer a été accepté par 52% des personnes qui sont allées voter aujourd'hui.
Que de telles initiatives puissent passer la rampe, ça me déprime profondément.
Ce parti fait toujours appel aux instincts les plus bas, à la stigmatisation des étrangers comparés sans vergogne à des moutons noirs ou à des terroristes. Et ça marche !
C'est vraiment désespérant !

Aujourd'hui dimanche, ...

... , petit entrainement pour les fêtes de fin d'année.
Une partie de la famille est passée pour un bon repas puisque nous ne nous verrons pas à Noël.
Hum, c'était sympa comme tout, et bon !!
D'ailleurs j'ai un peu trop mangé, là, burp !
Heureusement que j'avais démarré la journée en déblayant les 15 centimètres de neige fraîche tombée pendant la nuit.
Le paysage était de toute beauté, magnifique !
Et je n'ai pas une seule petite photo pour immortaliser ça...
Ben tant pis, je vous montrerai une prochaine fois.

vendredi 26 novembre 2010

Il a neigé !



Voilà la vue ce matin depuis ma fenêtre. 
Rien de bien original, de nombreuses régions ont reçu leur petite couche de blanc hier et aujourd'hui.
Mais c'est la première qui tient un peu et qui recouvre vraiment le sol.
J'ai pelleté pendant une bonne heure ce matin l'accès à la maison et au jardin d'enfants : 15 bons centimètres de neige fraîche.  C'est bon,  ça aura fait mon sport de la journée !!
Comme il se doit, les petits étaient tout excités en arrivant à l'école. C'est la valse des combi-gants-bonnets-écharpes qui recommence. Le temps consacré au déshabillage et à l'habillage des enfants est multiplié par deux ou trois.
Avec la neige, c'est aussi le stress de prendre la route qui revient. J'ai beau vivre à la montagne avec de vrais hivers enneigés depuis plus de 20 ans, j'ai toujours un peu peur de conduire dans ces conditions.
Mais malgré tous ces petits inconvénients, qu'est-ce que je suis contente !

Youpie ! Il a neigé :) !!

lundi 22 novembre 2010

Touuuut va bien aller !

Voilà au moins 4 ou 5 billets que je commence depuis quelques jours sans en terminer aucun.
Sans doute parce que je ne suis pas au top de ma forme, sans trop savoir pourquoi, ou sans identifier vraiment ce qui ne va pas.
Un peu de fatigue, quelques inquiétudes par rapports à une intervention chirurgicale que doit subir bientôt un proche, des rapports que je souhaiterais différents, plus clairs avec d'autres, ...

Bref, faut que je secoue tout ça et hop, que ça reparte pour un tour.
Surtout que les quatre semaines qui s'annoncent vont être bien remplies.
Je dois préparer, acheter, confectionner quelques cadeaux de Noël et trouver du temps pour voir les proches avant notre départ pour Maurice, fêter quelques anniversaires aussi, finir le programme de l'année avec les petits et préparer la rentrée avant de partir car je rentre la veille de la reprise, réfléchir à tout ce que je dois amener à ma fille et à sa famille mauricienne, ...
Bah, on dit que je vais y arriver, hein ! La méthode du bon docteur Coué,  ça devrait marcher.
Et quoi qu'il en soit, dans 4 semaines exactement, nous sommes dans l'avion. Youhouhouuuuuuuu !

mercredi 17 novembre 2010

Et toi, qu'est-ce que tu lis ?

A mon tour de répondre au tag qui tourne actuellement chez les blogocops !
Il s'agit, en 15 minutes, de citer 15 auteurs qui nous ont marqués :



Paul Jacques Bonzon   
Le jongleur à l'étoile
C'est le tout premier roman que j'ai lu, dans la bibliothèque rose.
Je devais avoir 8 ans et je l'ai adoré. Il m'a fait voyager dans le moyen-âge et m'a fait pleurer. Un véritable choc ! C'est là que j'ai compris à quel point il est merveilleux de pouvoir s'évader juste avec un livre.






 Antoine de Saint-Exupéry
Le petit Prince





JRR Tolkien
Le seigneur des anneaux
Encore adolescente, j'ai adoré me plonger dans cet univers.  







Boris Vian
L'écume des jours
L'arrache-cœur
etc.


Là aussi, des lectures d'adolescence qui m'ont beaucoup touchée.



Jacques Prévert
Paroles









Stendhal
Le rouge et le noir










Honoré de Balzac

A une époque, je me suis acheté et j'ai lu l'intégralité de la comédie humaine.
Pfiou, c'était du consistant, ça !







Gabriel Garcia Marquez
Cent ans de solitude

 Une vraie merveille !







Daniel Pennac

J'ai bien aimé toute la saga des Malaussène
et, il y a un an ou deux, Chagrin d'école







Jean d'Ormesson 
La douane de mer








Barbara Kingsolver
L'arbre aux haricots
Les yeux dans les arbres
Un été prodique
etc
Une auteure américaine d'une merveilleuse humanité




J K Rowling
et les 7 tomes de la vie de Harry Potter








Jacques-Etienne Bovard

Un auteur suisse qui parle d'ici avec un style qui me plaît beaucoup
Fred Vargas


Sans être mordue de romans policiers, j'ai tout de suite été conquise par Vargas et son commissaire Adamsberg






Philippe Geluck

J'aime beaucoup la BD aussi.
L'humour de Geluck, je suis très cliente. Mais j'aime aussi des tas d'autre genre de BD. 






Voilà !
Bien-sûr il en manque des tas puisque depuis mes huit ans, je n'ai jamais cessé de lire.
Mais voilà les 15 premiers qui me sont venus à l'esprit.

lundi 15 novembre 2010

Avant la nuit

Et hop, un petit coucher de soleil parce que c'est bôôôô et qu'aujourd'hui y'en aura pas pour de vrai, le temps est tout grisouille.


Et je profite de rappeler aux lecteurs qui passent par ici que j'aime beaucoup beaucoup les petits commentaires.
Allez, ne soyez pas timides, mettez-moi un p'tit mot...

dimanche 14 novembre 2010

Au fil de l'eau

Temps splendide cette fin de semaine avec une belle lumière et un air très doux.
Chez moi, on appelle ça l'été de la saint Martin.
C'est l'époque où les Ajoulots mangent du cochon à s'en faire péter la panse.
Personnellement j'ai préféré aller faire une promenade au bord de l'eau.
Une petite dizaine de kilomètres le long du canal de la Thielle.
J'en ai ramené quelques jolies photos et mon Nini des cloques sous les pieds !






samedi 13 novembre 2010

Bientôt ...

Elles me font rire, mes filles !
Elles s'entendent très bien toutes les trois et c'est vraiment sympa de voir la complicité qui s'est établie entre elles.
Je me dis souvent que quoi qu'il arrive, elles sont trois, et elles pourront toujours compter les unes sur les autres. 
Les deux qui vivent encore à la maison profitent du petit tableau qu'elles m'ont fabriqué pour se laisser des petits mots doux et pour tenir un petit compte à rebours...


 

Plus que 37 jours avant de pouvoir faire les folles toutes les trois ensemble  :) !

vendredi 12 novembre 2010

Programme

La vue a un peu changé depuis hier matin :D !
Il pleut comme vache qui pisse.  Et quel vent ! .
On se croirait au mois de novembre ;).
Vous comprendrez donc que la photo, aujourd'hui, c'est fenêtre fermée.


Je ne me plains pas du temps, hein, c'est juste une journée à rester chez soi si on le peut. J'aime bien.
Mon programme de l'après-midi, c'est confection de cake au citron et cocooning avec PC sur les genoux.

Et ce soir, c'est pestacle !

Je participe avec ma chorale à un spectacle créé par des amis.
Ils sont incroyables !
Pratiquement chaque année, Georges écrit une pièce de théâtre, la met en scène, trouve et dirige des acteurs amateurs de sa connaissance, des musiciens, construit des décors, transforme l'église du village en bistro, en grenier, ou en sommet de la cordillère des Andes, ... Tout ça avec l'aide et la complicité de sa femme Marianne.
Voici l'affiche de la création de cette année :


C'est l'histoire d'une jeune femme de sa famille, morte de tuberculose en 1920 à l'âge de 23 ans, et dont il ne subsiste que quelques photographies et surtout la correspondance échangée avec son fiancé parti faire fortune au Congo.

jeudi 11 novembre 2010

Par ma fenêtre




Les premiers rayons de soleil étaient si jolis ce matin que je me suis dépêchée de les photographier.
Il paraît que ça ne va pas durer !

mercredi 10 novembre 2010

Ecole

Le dernier article chez Anne, dans lequel elle raconte ses débuts à l'école, m'a beaucoup touché et m'a fait replonger dans mes propres souvenirs d'enfance.
Alors hop, je profite de mon espace ici pour faire ma petite thérapie perso, ça sert aussi à ça le blog !
Je me couche sur le divan, et je commence ...

J'avais 4 ans lorsque je me suis retrouvée en classe enfantine (école maternelle) pour la première fois avec une quarantaine d'autres enfants. Je me souviens bien de ce premier jour. Je ne comprenais pas ce que je faisais là car comme d'habitude on ne m'avait rien expliqué !! Mes parents ne devaient pas savoir qu'on pouvait très bien parler aux enfants...
Je me souviens m'être retrouvée à une table à dessiner avec des crayons de couleurs. Je ne connaissais aucun autre enfant. En face de moi, deux petites filles regardaient mon dessin et disaient que je ne savais vraiment pas faire les maisons...
Par contre, la jeune religieuse qui s'occupait de nous était douce et gentille.

Voilà mon premier contact avec l'école : plutôt inquiétant, un peu douloureux, mais aussi intrigant, comme une porte ouverte sur un monde nouveau.

Puis les années se sont succédées, les instituteurs aussi.
J'étais une enfant très timide. Certains ont su m'aider en respectant cet aspect de ma personnalité.
D'autres, comme ma maîtresse de 3ème primaire (CE2) qui n'hésitait pas à frapper et à tirer les cheveux des enfants, m'ont terrorisée ! A un point tel que je me demande comment j'ai pu continuer à progresser dans de telles conditions.
Mais j'aimais apprendre, et  je le faisais avec facilité.

Avec l'entrée au collège et dans l'adolescence, aïe, les choses se sont gâtées.
Je ne travaillais pas car personne chez moi ne m'y incitait. Dans les matières qui ne me demandaient pas d'efforts, comme le français et les math, je me suis maintenue à un très bon niveau. Dans d'autres matières, notamment les langues, j'ai connu les vexations, voire les humiliations dont certains profs gratifiaient les cancres.

Voilà l'école que j'ai connue en tant qu'élève. Ce n'était pas toujours facile, j'y ai connu pas mal de difficultés et de souffrances, mais l'école a aussi été pour moi un moyen formidable d'ouverture et de découvertes. Chez moi, dans ma famille, nous n'avions pas de livres, nous ne sortions que très peu, nous ne partions jamais en vacances.
L'école m'a permis d'apprendre, de voir des spectacles, des expositions, de découvrir le monde merveilleux de la littérature, d'aller en camp de ski, etc.

Quand il a fallu choisir une orientation professionnelle, je n'ai jamais eu d'hésitations, j'ai toujours voulu devenir institutrice. J'aime mon métier, je le trouve passionnant. Chaque enfant est différent, tous arrivent à me surprendre, à m'émouvoir, même si parfois ils me font m'arracher les cheveux. Ils m'obligent souvent à me remettre en question,.
Le maître mot pour moi dans l'exercice de mon métier : le respect
Celui que l'on exige, à juste titre, de la part de nos élèves, celui que je m'efforce de leur inculquer dans leurs relations entre eux, et bien évidemment celui que je leur dois. Je pense qu'on ne doit pas forcement aimer ses élèves, mais les respecter, c'est indispensable.

Voilà, la consultation est terminée pour aujourd'hui !
J'ai bien aimé me replonger dans ces souvenirs en essayant de les regarder avec un peu de recul.
Malheureusement, je n'ai pas de photos de classe. Celles que j'ai pu avoir se sont perdues je ne sais où.
J'ai juste une photo de fratrie prise dans le cadre de l'école. J'avais 8 ans, mon petit frère 7 ans, et ma sœur 9 ans.
Allez, je vous la mets !

lundi 8 novembre 2010

La toute première

Ce soir je suis rentrée chez moi...

...sous la neige !

C'est la première de la saison.
Elle ne tenait pas au sol mais quand même, c'était de la vrai neige en jolis tourbillons.
Et moi je suis comme les enfants, quelques flocons, et je suis toute réjouie.
:)

dimanche 7 novembre 2010

Cuisine

Hier, je suis partie chez le suédois avec le projet de changer de cuisine !
Je voulais déjà y aller pendant les vacances d'automne mais j'ai fait des tas d'autres choses à la place.
Mais hier, hop, je suis partie bien décidée et je suis revenue avec la nouvelle 3 heures plus tard.
Ce matin, avec mon Nini, il nous a fallu 1  heure pour la monter et voilà, c'est fait, elle est opérationnelle !


Vous voulez voir ?


Alors voici :






Mignonne, la cuisinette, non ?
Je n'ai pas pensé à prendre l'ancienne en photo avant de la débarrasser mais après une vingtaine d'années de bons et loyaux services, elle méritait d'être remplacée.
Je ne sais pas si la nouvelle va durer aussi longtemps.
Mais je connais 22 mouflets qui vont être ravis de la tester pas plus tard que la semaine prochaine :) !

jeudi 4 novembre 2010

Novembre


Novembre
n'est pas que synonyme de grisaille
de froidure, et de déprime.

La preuve :

ce matin,

et ce soir,
voilà ce que je pouvais voir depuis ma fenêtre.

mercredi 3 novembre 2010

On joue ?

Aujourd'hui, comme depuis plusieurs jours, voire depuis plusieurs semaines, je me suis sentie fatiguée.
Ce matin, après une nuit relativement bonne, je me suis réveillée très tôt. Ma petite horloge interne n'a pas encore réussi à opérer le passage à l'heure d'hiver, il lui faudra encore 2 ou 3 jours pour comprendre.
J'ai eu ensuite un peu de mal à me mettre au travail. J'ai lu un moment, j'ai glandouillé un peu sur le net avant de me motiver à aller retrouver mes petits élèves. La matinée a été un peu laborieuse, j'ai élevé la voix à plusieurs reprises et je déteste ça. Je me trouve vraiment mauvaise quand je ne réussis pas à gérer les choses autrement.
L'après-midi s'est mieux passée : devoirs et lecture dans le calme avec les enfants que j'aide dans le travail scolaire. Mais j'ai fait tout ça avec toujours la même sensation de porter un poids sur le dos et avec une lourdeur pénible dans les membres.
Fatigue saisonnière, manque de lumière, accablement devant la maladie qui touche des proches et cœur lourd encore d'en avoir vu d'autres s'en aller pour toujours...
Rien de bien exceptionnel donc ! Comme tout le monde, ni plus ni moins.
Mais ce soir, ma fille, deuxième du nom, nous a proposé de faire en jeu de société plutôt que de nous mettre devant nos écrans.
Banco, tout le monde est partant ! Alors on s'est installé devant ce jeu :





Et c'était une drôlement bonne idée !
Pendant une heure, on s'est amusé, on a échangé des cartes, construit des routes, des colonies et des villes en riant.
Partager ce bon moment avec ma famille, que du bonheur !
C'était tellement sympa que j'en suis sortie bien allégée. Pendant un moment, pfuit, toute fatigue semblait envolée ! Et ça c'était aussi très agréable.

lundi 1 novembre 2010

Loulou coud

Pour l'anni de ma fifille chérie, j'ai ressorti ma machine à coudre et voilà ce que ça a donné :





Je crois qu'elle a apprécié, et moi ça m'a bien amusé :) !

Il y a 21 ans de ça ...

...  je me suis réveillée au milieu de la nuit avec de sérieuses contractions. Mon Nini et moi nous sommes empressés de partir à la maternité. Juste le temps de laisser un baby-phone à la voisine du dessous et hop, on a filé.
J'avais une peur bleue d'accoucher en route car la naissance de ma première fille avait été très rapide et on m'avait dit que la deuxième risquait de l'être encore plus.
On est arrivé à temps, ouf, mais ça n'a pas trainé. Une demi-heure plus tard, à peine 2 heures après la première contraction (les femmes qui ont un travail qui dure 24 heures et plus me détestent !), notre deuxième petite merveille était dans nos bras !

Déjà 21 ans durant lesquels nous avons aimé
un bébé calme et facile,
une petite fille adorable et gaie, plutôt espiègle,
une adolescente un poil plus rebelle qui ses sœurs mais pas trop quand même,
 une fille merveilleuse avec laquelle nous sommes heureux de vivre.

Joyeux anniversaire ma douce !