hiver

hiver

samedi 31 juillet 2010

Sur nos monts quand le soleiiiiil ♪

Demain, 1er août, sera le jour de la fête nationale suisse.
A en croire les pétarades de toute sorte que j'entends dans le lointain, certains ont déjà commencé à fêter ce soir !
Je ne suis pas fan des célébrations de ce genre, et puis j'ai déjà eu droit au 14 juillet français à Lyon, alors ça me suffit largement pour cette année, hein. Qu'ils fassent du bruit et des feux sans moi !
De plus je dois dire que je méfie plutôt de toutes les manifestations nationalistes. Ça a déjà conduit à beaucoup trop d'horreurs !
Pourtant j'aime beaucoup mon pays, pour des tas de raisons.
Je suis toujours émerveillée par la beauté de ses montagnes, de ses lacs, des ses forêts.
Je ne me lasse pas de les parcourir et de les admirer.
J'aime aussi la tranquillité de ses villes et de ses habitants. Je me sens en sécurité ici, et c'est un sentiment très agréable. La politique qui vise à toujours rechercher un consensus entre les différents partis me convient bien aussi car c'est une façon efficace de garantir une certaine stabilité même si parfois cela fait que tout avance trèèèès lentement.
Bien-sûr il y a certains aspects qui me plaisent nettement moins. Son manque d'ouverture dans certains domaines, son repli sur soi et ses coffres-forts me mettent souvent mal à l'aise.

 Mais aujourd'hui,  je vais plutôt vous mettre quelques échantillons du meilleur!



Sur ces belles images, je vais vous laisser pour quelques jours.
Nous emmenons demain matin de très bonne heure notre troisième fille à l'aéroport de Zurich d'où elle s'envolera pour l'île de Malte où elle va passer 2 semaines : au programme pour elle, cours d'anglais le matin et activités variées les après-midi.
Avec mon Nini, nous nous retrouverons sans enfant, en vacances, donc libres comme l'air !
Nous en profiterons pour partir à l'aventure quelques jours, du côté du Liechtenstein, de l'Autriche ou du nord de l'Italie selon le temps et l'inspiration du moment.
J'ai un peu hésité à prendre mon ordi portable mais sur les conseils de mon Nini,, j'ai finalement décidé de le laisser tranquillement à la maison. Cinq ou six jours sans internet... je vais essayer d'y survivre !

Gourmandise


Mais qu'allons-nous donc bien pouvoir faire de tous les raisinets du jardin ?
Quelques bocaux de gelée, bien-sûr mais aujourd'hui ça sera plutôt...


...de la délicieuse garniture pour les crêpes !

Petit billet écrit juste pour faire saliver ma Yoyo du bout du monde !
Sadique, moi, noooon, pas du tout !
^_^

vendredi 30 juillet 2010

Histoires de famille

J'ai évoqué dans l'article précédent le handicap de ma sœur V et les difficultés que cela provoque pour elle.
Sa naissance et celle de sa sœur jumelle, il y a 42 ans, s'est passée normalement. Les examens pédiatriques à la maternité n'ont rien révélé de particulier et ma maman est retournée chez elle avec ses deux bébés afin retrouver les 6 autres enfants qui l'attendaient.
Rien que d'y penser, mamma mia, je suis toujours aussi impressionnée ! Je n'arrive pas à imaginer ce que devaient être les journées de ma maman à cette époque-là !
Ce n'est que plusieurs mois plus tard qu'on a constaté que quelque chose n'allait pas pour cette enfant. A plus d'une année, elle ne savait ni se tenir assise, ni faire des choses par elle-même. De plus, elle avait un crâne anormalement grand et difforme. C'est alors que des examens ont été fait (pourquoi attendre si longtemps avant de réagir, mystère !) et qu'a été révélée la présence de liquide dans la boîte crânienne, comprimant le cerveau et empêchant son développement normal.
Grâce à une ponction qui aurait tout aussi bien pu la laisser dans un état végétatif, son développement a pu vraiment démarrer et l'amener là où elle en est actuellement. C'est à dire une adulte partiellement autonome, qui sait lire, écrire, compter, qui a un travail, et un appartement avec une colocataire fréquentant la même institution pour handicapés qu'elle.
Un curateur (mon frère ainé) et des éducateurs lui apportent l'aide dont elle a besoin au quotidien.
Voilà sa vie, et j'ai toujours trouvé que finalement elle s'en sortait plutôt bien.
Avant, pendant ses vacances (lorsqu'elle ne se rendait pas à l'institution qui l'emploie), elle avait l'habitude d'aller chez notre maman pour ne pas se retrouver seule devant des journées vides lorsqu'elle ne partait pas.

Si je raconte tout ça, c'est parce que cette année, comme elle ne peut plus aller chez notre maman qui réside maintenant dans un ems, elle a souhaité venir passer une partie de ses vacances chez moi.
Pas de soucis, nous sommes à la maison et nous avons de la place pour la loger.
J'ai donc vécu toute la semaine qui vient de s'écouler avec ma sœur.
Huit jours qui auront été riches en émotions, et aussi assez fatigants pour moi.
C'est la première fois que nous partagions autant de temps ensemble. Très jeune, elle a été confiée à une tante qui, n'ayant pas d'enfants, a proposé de s'en occuper et de lui prodiguer les nombreux soins que demandait son état de santé et que ma maman, avec ses huit autres enfants, était incapable de lui apporter.
Ce vécu commun que nous n'avons pas fait que les liens entre nous ne sont pas les mêmes que ceux que je peux avoir avec mes autres frères et sœurs. De plus la communication est particulière avec elle. La relation qui s'établit n'est pas la même qu'avec un adulte, et pas non plus vraiment comparable à celle qu'on peut avoir avec un enfant. De plus, elle montre une sensibilité exacerbée face à certaines choses alors que d'autres la laissent parfaitement indifférente.
Bref,  pour toutes ces raisons, la semaine écoulée a été plutôt éprouvante mais je suis quant même contente d'avoir appris à mieux connaître ma sœur.
Je suis aussi maintenant nettement plus inquiète pour elle car je suis maintenant beaucoup plus consciente de sa grande fragilité...

J'ai été amenée à beaucoup réfléchir à la famille qui m'a vu naître (oulà, le sujet est vite très sensible !) et à celle que j'ai construite avec mon mari et mes enfants (celle-là je l'aime inconditionnellement et j'en suis fière !).


Voilà, je ne sais pas si quelqu'un a eu le courage de lire tout ça, et cela n'a pas vraiment beaucoup d'intérêt pour d'autres que mes proches. Mais pour moi, ça m'a permis de démêler un peu les sentiments ressentis ces derniers jours, et ce n'est déjà pas si mal !

jeudi 29 juillet 2010

Y'a pas l'feu au lac

Rencontrés lors d'une balade sur les bords du lac :

ces deux jeunes-filles batifolant au jardin,

et des cygnes revenus sur le rivage pour y passer la nuit sans doute.

Pour parvenir sur ces rives, il m'a fallu parcourir à pied les quelque 4-5 kilomètres qui séparent ma maison du bord du lac, passer des 800 mètres d'altitude de mon village aux 400 mètres de la plaine.
Par le joli petit sentier de la forêt qui longe le ruisseau et se faufile près des cascades, c'est pour moi juste une petite promenade de santé, bucolique à souhait, que j'effectue normalement en moins d'une heure. Mais ce jour-là je n'étais pas seule pour ma promenade, mais accompagnée de ma sœur qui a passé la semaine chez nous. Ça a un peu modifié la donne et il nous a fallu le double de temps pour parvenir à notre but.
J'ai tellement l'habitude de la marche qu'il m'arrive parfois d'oublier que ce n'est pas le cas de tout le monde.
Pour ma sœur V, le handicap qu'elle porte depuis sa naissance fait que toutes les choses sont beaucoup moins évidentes. Son handicap induit surtout un retard mental mais il provoque aussi une certaine maladresse sur le plan psychomoteur. Mais comme elle est plutôt volontaire, elle a surmonté tous les obstacles de la descente et nous sommes bien arrivées à notre but.




mardi 27 juillet 2010

Les z'aventuriers

Aujourd'hui, expédition dans la jungle.
Bon, une toute petite jungle sous cloche, peuplée de papillons, d'animaux exotiques et de nombreux touristes !

lundi 26 juillet 2010

Bunnies and cat sitting

Comme chaque année, la période des vacances d'été provoque l'exode de mes voisins de quartier.  
Mon tour viendra la semaine prochaine, mais en attendant, c'est moi qui assure le gardiennage des maisons et surtout des animaux de deux de mes voisins.
Dans la première maison vivent deux petits lapins. 
Je n'aime pas beaucoup les animaux en cage et je ne ferais pas le choix de détenir des animaux de cette manière. Mais puisqu'ils sont là, ces petits mignons, et qu'ils ont besoin de mes soins, je vais les voir régulièrement pour leur donner leur ration de graines, légumes et câlins !
Donc nous avons :




Fenouil : un peu farouche, il ne se laisse pas trop  approcher mais aime faire son petit tour de jardin avant de rentrer docilement dans son clapier. Très pratique !










... et Stella, qu'on ne peut pas laisser vagabonder sous peine de la voir fuguer trop loin mais qui accourt dès qu'on ouvre la porte de sa cage pour recevoir sa dose de caresses et de grattouilles. Et vous pouvez me croire, cette lapinette a le poil le plus soyeux qu'on puisse imaginer !











Mais ce n'est pas tout !
Après les lapinous, faut aller faire un petit coucou à Monsieur Moustache !
Comme tout bon matou qui se respecte, il est plutôt indépendant et vit sa vie sans trop s'occuper de moi. Aujourd'hui, je l'ai trouvé faisant sa sieste au soleil tout au fond du jardin.


C'est-y pas meugnon tout ça !

dimanche 25 juillet 2010

Balade du jour


Je continue de promener ma sœur  ^_^  !
Aujourd'hui, Chasseral !



samedi 24 juillet 2010

Suivez le guide !

Aujourd'hui, visite touristique de notre petite ville pour ma sœurette en vacances chez nous.
Vous venez aussi ? C 'est parti !

Pour se mettre en jambes, on monte au château.
Là-haut, on peut admirer...
... la statue de Guillaume Farel, le réformateur,

... la collégiale,

et son très beau cénotaphe du XIVème siècle.

Un petit tour sur les remparts,
... puis au château.

On admire les vieux toits de la ville,
avant de redescendre.

On continue par le jardin anglais,
pour arriver à l'église rouge.

Pour continuer, petit tour au bordu,
au port,



 et on termine sur une terrasse de la place du marché pour se remettre de tout ça ! Vous avez vu le temps ? Plutôt grisouille ! Et surtout en deux jours, nous avons perdu 15 à 20 degrés. Un peu frisquet, je vous le dis !

( J'avais oublié mon apn, les photos ont été prises avec mon téléphone, donc voilà, c'est moins bien ! )





jeudi 22 juillet 2010

L'avez-vous fait ?

Voici un questionnaire trouvé ici.
Je me suis amusée à y répondre, pas qu'il soit d'un intérêt extraordinaire, mais ça occupe les longues soirées d'hiver les douces journées de vacances !
En gras, ce sont les choses que j'ai faites, en couleur mes commentaires

1. Payer votre tournée dans un bar.
2. Nager avec des dauphins dans l’océan.
3. Escalader une montagne.    juste de petites montagnes, mais j'aimerais bien avoir l'occasion d'en gravir de plus grandes
4. Conduire une Ferrari.
5. Visiter les Grandes Pyramides.  mon petit voyage en Égypte date d'il y a trèèèès longtemps
6. Porter une tarentule.  désolée, je crois que ça ne va pas être possible !
7. Prendre un bain avec quelqu’un à la lumière des bougies.   je trouve que ça fait très "série-télé" mais ça peut être sympa (Nini, si tu me lis ;) )
8. Dire « je t’aime » en le pensant vraiment.
9. Prendre un arbre dans vos bras.   j'aime beaucoup les arbres
10. Sauter à l’élastique, dans la cour de récré.   hehe, ça me rajeunit, tiens :D
11. Visiter Paris.    j'y suis allé de nombreuses fois, toujours avec beaucoup de plaisir
12. Regarder un orage sur la mer. 
13. Rester éveillée toute la nuit pour regarder le lever du soleil. 
14. Voir une aurore boréale.
15. Aller dans un grand événement sportif.
16. Faire pousser et manger vos propres légumes.    certains légumes ont tant bien que mal fini par pousser dans mon micropotager mais actuellement j'ai choisi de laisser ça à ceux qui savent faire...
17. Mentir.   ben oui, un peu forcément...
18. Toucher un iceberg.
19. Dormir sous les étoiles.
20. Changer la couche d’un bébé.  et pas qu'un peu !!
21. Faire un voyage en montgolfière.
22. Voir des étoiles filantes.
23. Être saoule avec du champagne.    saoule est peut-être un bien grand mot, mais 2 ou 3 coupes suffisent à me rendre très joyeuse
24. Donner plus que vous ne pouviez à une œuvre caritative.
25. Observer la nuit avec un télescope. 
26. Participer à un record du monde. 
27. Faire une bataille avec de la nourriture.   la bonne éducation de ma maman me l'interdit ...
28. Demander votre chemin à un étranger. 
29. Voir une éclipse totale.   très beau et spectaculaire !
30. Escalader une dune.
31. Écraser un animal en voiture.   un renard... impression très très désagréable :(
32. Danser comme une folle sans se soucier de qui vous regarde.    je l'ai certainement fait mais y'a maintenant prescription
33. Adopter un accent pour une journée entière. 
34. Se sentir vraiment heureux, même un court moment.
35. Avoir deux disques durs sur votre ordinateur.
36. Prendre soin de quelqu’un de saoul.   en camp de ski, les copines adolescentes qui ne tenaient absolument pas l'alcool, c'est moi qui les ai mises au lit
37. Danser avec un inconnu.
38. Observer les baleines dans l’océan.  j'aimerais beaucoup beaucoup, un jour peut-être !
39. Voler un panneau.
40. Entreprendre un long voyage sur la route.
41. Escalader des rochers.
42. Faire une balade de minuit sur la plage.
43. Faire du parapente. 
44. Visiter l’Irlande.
45. Avoir le cœur brisé plus longtemps que vous n’aviez été amoureux.
46. Au restaurant, vous asseoir à une table d’inconnus et manger avec eux.
47. Chanter dans un karaoké. 
48. Traîner au lit une journée.   là aussi, c'était à une autre époque
49. Jouer au football.
50. Faire de la plongée sous-marine.
51. S’embrasser sous la pluie.
52. Jouer sous la pluie.
53. Être dans un théâtre de plein air.
54. Visiter la grande Muraille de Chine.
55. Créer votre entreprise.
56. Tomber amoureux sans avoir le cœur brisé.
57. Visiter d’anciens monuments.
58. Suivre un cours d’arts martiaux.
59. Jouer à la XBox pendant 6h d’affilée. 
60. Être marié.   depuis 23 ans !!
61. Tourner dans un film.    j'ai fait de la figuration à l'arrière plan et on me voyait à peine, ça compte :D ?
62. Organiser une fête surprise.
63. Être divorcé. 
64. Ne pas manger pendant 5 jours.
65. Faire des biscuits à partir d’un sachet tout prêt.
66. Gagner le premier prix à un concours de déguisement.
67. Conduire une gondole à Venise.
68. Être tatoué. 
69. Faire du canoë-kayak.
70. Être interviewée à la télévision.
71. Recevoir des fleurs sans raison particulière.
72. Jouer sur une scène. 
73. Être à Las Vegas.
74. Enregistrer de la musique.
75. Manger du requin.
76. S’embrasser dès le premier rendez-vous.
77. Être en Thaïlande.
78. Acheter une maison.
79. Enterrer un de vos parents.
80. Faire une croisière.
81. Parler plus d’une langue couramment.  là aussi j'aimerais beaucoup, mais j'attends que ça me tombe dessus sans effort et ce n'est pas gagné !
82. Élever des enfants.  on fait c'qu'on peut...
83. Suivre votre chanteur favori en tournée.
84. Faire une randonnée en vélo dans un pays étranger.
85. Déménager dans une autre ville pour une nouvelle vie.
86. Manger des fourmis.
87. Marcher sur le Golden Gate Bridge.
88. Chanter à tue-tête dans votre voiture et ne pas avoir arrêté alors que vous saviez qu’on vous regarde. 
89. Subir de la chirurgie esthétique.
90. Survivre à un accident auquel vous auriez pu ne pas survivre. 
91. Écrire des articles pour une grande publication. 
92. Perdre plus de 18 kg.  si je compte tous les petits régimes, j'en ai certainement dejà perdu plus, mais jamais en une seule fois

93. Soutenir quelqu’un qui perdait connaissance. 
94. Piloter un avion.
96. Briser le cœur de quelqu’un.   pas à ma connaissance...
97. Aider un animal à donner naissance.
98. Gagner de l’argent à un jeu télévisé.
99. Vous casser un os.
100. Percer une autre partie de votre visage que les oreilles.
101. Utiliser un revolver ou autre arme à feu.
102. Monter un cheval.   bien trop peur...
103. Subir une importante opération.   tout dépend de ce qu'on appelle importante, mais je suis déjà passée 3 fois sur une table d'opération
104. Avoir un serpent comme animal de compagnie.
105. Dormir plus de 30h d’affilée.
106. Visiter tous les continents. 
107. Faire une randonnée en canoë de plus de 2 jours.
108. Manger du kangourou.
109. Manger des sushis.  oui mais j'aime pô
110. Avoir votre photo dans le journal.
111. Changer l’opinion de quelqu’un à propos de quelque chose qui vous tenait vraiment à cœur.
112. Reprendre vos études.
113. Faire du parachute.
114. Porter un serpent.
115. Construire votre PC à partir de différents morceaux.
116. Raser votre tête. 
117. Sauver la vie de quelqu’un.

Vous avez vraiment tout lu ? Vraiment ? Quel courage ! 

mardi 20 juillet 2010

Une journée de vacances

Vers 6h30 ce matin, je suis, comme pratiquement chaque jour, tombée de mon lit.
Même pendant les vacances, même sans obligations, je me réveille tôt.
Pendant de nombreuses années, lorsque mes filles étaient petites et sonnaient le réveil à ces heures-là, je ne rêvais que de grasses matinées. Et maintenant que c'est possible, basta, y'a plus moyen, je me réveille toute seule comme une grande !!
Bon ben puisque c'est comme ça, autant se lever !
J'ai attaqué la journée par un peu de lecture, un peu de lessive, suivi d'un coup d'aspirateur.

A 9 heures, mon petit pique-nique dans le sac, je suis partie avec deux cousines pour notre petite rando annuelle des vacances d'été. En 4 à 5 heures de marche, on a le temps de discuter et de se donner les nouvelles de l'année de nos familles respectives. Comme d'hab quand je peux marcher en bonne compagnie, c'était extra.

A 15 heures, retour à la maison.
Après une petite pause canapé-internet-blog-facebook etc. j'ai continué mes travaux de rénovation du jardin d'enfants : ponçage et laquage de mes petits bancs du coin regroupement qui étaient toujours en bois brut 12 ans après leur fabrication. Hem hem, mieux vaut tard que jamais, on va dire... Mais ça y est, ils sont prêts, d'un beau rouge pétant.

18h30, morte de chaleur, craignant d'avoir pris la même couleur que mes petits bancs après avoir marché et travaillé en plein soleil, je fais vite un petit saut à la piscine du village avec ma fille pour un petit rafraichissement bienvenu !

19h30, je dois à tout prix m'occuper des fruits reçus hier avant qu'ils ne soient trop abimés. Résultat, 14 bocaux de confiture et un bac de glace.



20h30, je me pose sur mon canapé avec une petite bière blanche (oui, j'avoue, je suis buveuse de bière, trop bon quand il fait si chaud ;) ! ) et je me dis que je pourrais bien raconter tout ça !
D'ici quelques heures, sur le coup de 11 heures-minuit, j'estime que j'aurai bien mérité une bonne nuit de sommeil, ... au moins jusqu'à 6-7 heures demain matin !

dimanche 18 juillet 2010

Et si je rentrais à pied ?

Après une journée pique-nique passée à faire connaissance avec des cousins, petits cousins, petits petits cousins et autres aïeux de la famille de mon Nini, après avoir bien papoté et mangé, nous avons repris la voiture pour rentrer chez nous en passant par ici :


C'était tellement beau que pour mieux en profiter, j'ai demandé à mon Nini de me déposer pour que je puisse finir la rentrée à pied.

Mes cuisses et mes orteils ont senti passer les quelques 800 mètres de dénivelé!
Je trouve la descente nettement plus difficile que la montée. Si si, je vous assure! :D

Ma tête a beaucoup aimé cette marche en solitaire, calme et apaisante.

Mes yeux ont emmagasiné de très jolis paysages.

Et l'apn que j'avais sous la main en a immortalisé quelques uns !


Un peu moins de deux heures plus tard, je suis arrivée chez moi un peu fatiguée mais très satisfaite de ma journée !

samedi 17 juillet 2010

Pour paraphraser Bénabar ...

... y'a des signes qui ne trompent pas,


... y'a des enfants qui habitent chez moi !

^_^