hiver

hiver

lundi 31 mai 2010

Babies



Une petite bande-annonce qui me fait complètement craquer.
Si tout le film est dans cette veine, je vais me liquéfier sur mon siège de cinéma, obligé !
Il y a déjà quelques bonnes années que je sais que je n'aurai plus d'enfants à moi. Raisonnablement, c'est bien comme ça. Mais il subsiste toujours quelque part au fond de moi la nostalgie de ces moments-là.
J'ai adoré la maternité, les nouveaux-nés, le maternage.
Plus tard, je me suis réjouie de voir mes enfants grandir et s'épanouir.
Mais cette symbiose parfaite, totale, avec un autre être humain, c'est dans les toutes premières années de leur vie qu'elle était la plus complète.

Là, j'attends les petits enfants !
(Heu, c'est pas obligé d'être pour tout de suite, mes filles !
On se comprend ^^ )

dimanche 30 mai 2010

Petite semaine

Encore une semaine envolée à toute vitesse !
Bon faut dire qu'elle a commencé un jour plus tard, merci le lundi de Pentecôte férié ;) !
Une semaine sans rien raconter ici. Alors aujourd'hui je vous fais un petit résumé.

Mardi  : démarrage en douceur de la semaine, y'a du soleil, il fait beau et chaud, la tête est encore un peu en weekend...

Mercredi : pas le temps de chômer : école le matin, révisions d'allemand, math, lecture, etc. l'après-midi, et le soir, 9 km de course en nordic-walking avec les copines. C'était la dernière des six étapes. Nous avons participé à trois d'entre elles. C'était bien, peut-être à refaire l'année prochaine. C'était sympa de rencontrer les autres participants et de découvrir d'autres endroits du canton. Le fait de marcher dans le cadre d'une "course" fait qu'on se donne vraiment à fond. Mes jambes s'en sont rappelé toute la nuit suivante à chaque fois !

Jeudi : école, ménage, devoirs, ...

Vendredi : après l'école, balade du vendredi. Avec une amie anglaise et deux ou trois autres copines, on marche un peu en essayant de parler british. Hem, douée comme je le suis, j'essaie surtout d'écouter et de comprendre ce qui se dit, et parfois je me lance dans un petit commentaire. Mais mes cours d'anglais me paraissent souvent trèèèès lointains.

Samedi : courses, lessives, ménage, pffffff, rien de bien passionnant, pas même une petite sortie en soirée pour rattraper la journée.

Dimanche : temps pourri comme c'est pas permis pour un 30 mai. De la pluie, du vent, du froid. La marche de l'après-midi est littéralement tombée à l'eau ! Bah, tant pis, je l'ai remplacée par de la lecture. J'ai terminé le cinquième tome d'une série de treize livres de littérature fantasy conseillés par ma fille. Pas trop mon style de lecture à priori mais j'ai accroché et comme je veux savoir la suite, faut bien que je continue...

Puis là on est dimanche soir, je suis devant la télé tout en papotant avec mes filles et en pianotant sur mon ordi posé sur les genoux.
Demain, on entame une nouvelle semaine.

Ma vie est passionnante, non ?  ^^

lundi 24 mai 2010

Bord du Doubs


Aujourd'hui, escapade au bord du Doubs avec mon Nini dans un petit coin charmant, avec dégustation de truites au bleu pour le repas.
Malgré la température de ouf (c'était l'été, ici aussi), on n'a quand même pas essayé de se baigner... 
Z'avez vu, il a même été d'accord que je nous prenne en photo, sans râler, et moi j'en ai oublié de fermer la bouche :D !
Je déteste me voir en photo, mais je fais des efforts pour apprivoiser mon image. Si l'apn le dit, c'est que je dois être comme ça !
Souvent les photos de moi passent à la trappe, mais aujourd'hui, allez, je vous la laisse, ... on verra combien de temps !

samedi 22 mai 2010

Calme et douceur d'une fin de journée

Pour profiter jusqu'au soir de cette belle journée, nous sommes allés manger sur une terrasse au bord du lac.

 
Puis nous avons fait quelques pas au bord d'un étang pour écouter le concert des grenouilles :) !

Souvenirs

Lorsque j'avais 5 ans, j'ai été placée pour quelques jours de vacances chez un couple de cousins de la famille. Ils n'avaient pas d'enfants à eux et étaient très heureux de s'occuper de moi pour quelques temps. Un de mes grands frères était là aussi, et même si tout était bizarre, pas comme à la maison, je crois que je m'y plaisais bien.
J'ai des souvenirs encore très nets du canapé du salon sur lequel j'ai dormi, de la grande horloge murale qui carillonnait toutes les heures ou peut-être même tous les quarts d'heure, des longs cheveux de la cousine qui lui cachaient le visage lorsqu'elle les coiffait le matin avant de les remonter en un énorme chignon sur sa tête...
Il y avait les lapins aussi que j'aimais aller nourrir, et le coq qui chantait tous les matins.
Et puis je suis retournée à la maison, les vacances étaient finies.
Là, ma grande soeur qui savait toujours tout mieux que moi (normal, elle avait déjà 6 ans, elle) m'a dit qu'elle allait me montrer quelque chose. Elle m'a entrainée dans une des pièces de la maison ou se trouvait un petit lit de bois blanc.
-Regarde, c'est le nouveau bébé !
Et en effet, une minuscule petite tête rose dépassait d'un petit édredon tout au fond du berceau.
-Et c'est qui, ce bébé ?
-Ben c'est la nouvelle petite sœur !
Une petite sœur ? Je ne savais pas si je devais la croire... Pourquoi savait-elle toujours des choses que j'ignorais, comment une petite sœur pouvait-elle arriver comme ça ? J'avais plein de questions mais personne n'avait pris la peine de m'expliquer quoi que ce soit.
Et bien figurez-vous, c'était vrai ! Nous avions effectivement une nouvelle sœurette, la neuvième et dernière de la fratrie.
Si je vous raconte tout ça, c'est que la petite tête rose du petit lit a bien grandi. Et elle fête ses 40 ans aujourd'hui !
En pensant à elle pour ce grand jour, tous les souvenirs et sensations d'alors sont revenus d'un coup !
Alors...
Joyeux anniversaire 
ma sœurette  !

dimanche 16 mai 2010

Visites du dimanche




 le dessin est de Philippe Geluck
vous aviez reconnu, chuis sûre ;)

Encore une fois, me voici de retour après un dimanche passé à aller rendre visite à nos parents.
Pas très original, je sais, mais comme ça prend pas mal d'importance ces temps, ben je le raconte ici !
Nous sommes tout dabord allés chez mon beau-père. C'est un homme de 85 ans absolument adorable.
Toute sa vie, il a été très actif, intéressé par un tas de choses, aimant le contact, la politique, etc.
Aujourd'hui, l'âge fait qu'il ne peut plus faire tout ce qu'il aimerait, il a connu pas mal de problèmes de santé et se déplace avec difficulté. Il aime toujours autant parler mais maintenant il lui arrive de se perdre dans ses discours et de ne plus savoir par quoi il avait commencé et où il voulait en venir !
Il essaie de prendre tout ça avec le sourire mais je pense que ce n'est pas toujours facile pour lui de l'accepter.
Mais pour moi, il reste le plus charmant des beaux-pères et c'est toujours un plaisir de le voir !

Après la visite à beau-papa, direction la maison de retraite de ma maman.
J'en ai parlé il n'y pas longtemps mais je trouve tellement incroyable de voir ce qu'elle vit actuellement !
Nous l'avons trouvée en compagnie d'autres pensionnaires et c'est elle qui menait la discussion. Je devrais même plutôt dire qu'elle leur faisait un véritable numéro ! Elle interpellait tout le monde avec beaucoup de familiarité en faisant tout plein de petits gags, parlait en patois même si ses interlocuteurs n'y comprenaient rien, et se moquait de tous en pouffant de rire.
C'est comme si tous les soucis et les problèmes qu'elle a pu connaître dans sa vie avaient disparu, comme si elle ne souhaitait plus que rire et se moquer de tout.

Incroyable je vous dis, et terriblement réjouissant aussi !

vendredi 14 mai 2010

Pour l'animation aujourd'hui

Les trois adorables mini tornades qui ont déferlé aujourd'hui à la maison ont bien occupé la journée.
Pas le temps de s'ennuyer, c'est bien :).
Mais comme elles viennent de rentrer chez elles, je retourne à mon canapé et mes lectures !

jeudi 13 mai 2010

Jour de flemme

Pffff !
Rien de bien nouveau à raconter ces derniers jours.
Il ne se passe pas grand chose et je suis en panne d'inspiration.
J'ai passé mon jeudi de congé sur canapé à lire de la fantasy et à manger des caramels et autres biscuits !
Un petit souper-fondue chez des amis a un peu rattrapé la fin de la journée, ouf, ça au moins c'était sympa.
Je n'aime pas ces journées où je me traine et où je n'ai pas le courage de me bouger pour que quelque chose se passe.
Je suis quand même sortie 2 minutes photographier le lilas...


Demain, la maison devrait être un peu plus animée.
Mon p'tit frère, sa femme, son fiston de 4 ans et ses deux filles de 22 mois viennent passer la journée avec nous. On se réjouit !

lundi 10 mai 2010

Beau temps pour les escargots

Cet après midi, je suis partie sous un ciel un peu couvert rejoindre mes amies pour une petite marche comme nous en avons l'habitude tous les lundis. Nous étions à peine parties depuis quelques minutes que la pluie s'est mise à tomber. Quelques gouttes pour commencer qui n'ont pas tardé à se transformer en averse, puis en véritable déluge.
La rincée de l'année, je vous le dis ! 
Mais bah, une fois parties, ce n'est pas si grave, c'est même plutôt drôle de se balader comme ça !
Un temps parfait pour les escargots. D'ailleurs ils s'étaient tous donnés rendez-vous dehors sur les chemins et nous devions nous concentrer pour ne pas leur marcher dessus. 
Cela m'a rappelé la petite enfance de mes filles. Elles ont eu, pendant des années, une véritable passion pour ces sympatoches petites bestioles. Chaque printemps, c'était reparti pour de nouveaux élevages, bocaux, cartons, maisons de cailloux pour leurs petits amis à coquille. Autant vous dire que chez nous, on ne les mange pas, beurk. Les escargots, on les aime, mais vivants et sans beurre à l'ail, s'il vous plaît !


Après une heure et demi sous la pluie, nous étions de retour à la maison trempées comme des soupes. 
Et le soleil a instantanément refait son apparition...

 
Image trouvée ici

dimanche 9 mai 2010

Petit cadeau des mamans

Voici ce que les mamans de mes élèves ont reçu aujourd'hui si les paquets ont été retrouvés !
Un petit bloc-note dans un étui de carton ondulé avec la photo de l'enfant à la place du petit dessin que j'ai utilisé comme modèle.
Bon, les cœurs découpés par mes petits mouflets sont nettement plus funky (moins réguliers, on va dire :D ) et les couleurs souvent plus osées ( parfois je les freine un peu quand même si ça devient vraiment trop psychédélique). Mais j'étais contente du résultat !

Histoires de mamans


Bonne fête à toutes les mamans !

Pour les françaises, encore un peu de patience, c'est pour bientôt ;).
J'ai passé une chouette journée en compagnie de mes filles, de mon mari et de ma belle-maman.
Avec aussi un petit rendez-vous skype avec ma poulette du bout du monde pour souhaiter un joyeux anniversaire à son petit mari. Vingt-deux ans aujourd'hui et déjà 6 mois de mariage ! Ces deux p'tits jeunes  sont vraiment épatants et adorables.

Le voici il y a une année lorsqu'il a découvert la Suisse et ses vaches!

Hier, avec mes sœurs, nous avons terminé de nettoyer l'appartement de ma maman. Ça y est, c'est fini. Une page est tournée. C'est à la fois triste et en même temps nous sommes soulagés que les choses soient réglées. Puisque j'étais dans la région, j'en ai bien-sûr profité pour aller rendre visite à ma maman dans sa maison de retraite.
Actuellement, elle vit  beaucoup dans son monde, dans ses souvenirs d'enfance et raconte des tas d'histoires à tout le monde. Je ne sais pas si elle n'a gardé en mémoire que les bons souvenirs mais de fait c'est ceux-là qu'elle nous raconte.
Elle reconnaît encore très bien ses proches et apprécie beaucoup les visites.
Elle sait que j'ai trois filles, prend de leurs nouvelles, mais demande aussi où sont mes garçons. Et quand je lui fais remarquer que je n'ai jamais eu de fils, elle éclate de rire en disant qu'elle s'est trompée ! Et je ne peux m'empêcher de rire avec elle de ses facéties involontaires...
Je la trouve beaucoup plus détendue, souriante, bien dans sa peau qu'elle n'a pu l'être ces derniers mois, voire ces dernières années. C'est vraiment étonnant de la voir ainsi, et bien évidemment c'est un grand soulagement pour moi.
Elle qui redoutait tellement son placement en institution semble être devenue la chouchou des soignants de la maison de retraite car elle les fait rire, est généralement gaie et agréable avec tous.
Pour moi qui l'ai connue souvent déprimée, anxieuse, parfois aigrie, je trouve ça tout bonnement incroyable.
Merci la vie !

vendredi 7 mai 2010

La mémoire qui flanche

Ce matin, mes petits élèves ont pu ramener le cadeau préparé pour les mamans, bien emballé dans du papier à fleurs, avec la carte, les petits cœurs, la petite poésie, toussa, toussa...
On a bien expliqué que la fête des mamans, c'est dimanche prochain, hein, donc encore deux nuits à dormir avant le grand jour.
Les conversations entre les petits vont bon train, chacun essayant de trouver la meilleure cachette à la maison pour le précieux cadeau. Les idées fusent :
- Moi je le mets sous mon lit!
- Moi dans mon lit, sous mon oreiller ! (ouf, c'est pas trop fragile !)
- Dans la boîte de l'étagère où j'mets les trucs que je garde !
Mais soudain, avec une angoisse sourde, un petit blondinet s'interroge :
- Et comment je fais si le jour des mamans je me rappelle plus de ma cachette... ?

jeudi 6 mai 2010

Devoirs et leçons

Comme vous le savez, j'ai un travail de maîtresse enfantine (instit en maternelle, pour les Français) que j'aime beaucoup et qui m'occupe quatre matinées par semaine.
C'est bien, ça me convient.
Cet horaire me laisse pas mal de liberté, notamment tous les après-midi.
Au départ, il y a 14 ans, ces périodes-là étaient consacrées à mes filles et au travail de la maison. Mais mes trois poulettes ont bien grandi ! Une a quitté le nid et les deux autres n'ont plus vraiment besoin de moi si ce n'est pour remplir le frigo, faire une lessive de temps en temps, ou un trajet en voiture jusqu'à la gare la plus proche.
D'autres choses sont alors venues remplir mes après-midi : les balades et autres activités sportives avec les copines, toujours avec grand plaisir.
Comme j'avais encore du temps à disposition, j'ai proposé à une de mes filleules qui avait des difficultés en mathématique de venir une heure par semaine pour du soutien dans cette matière. C'était sympa, elle venait avec plaisir et nous passions de bons moments toutes les deux même s'il s'agissait de faire des maths.
Puis j'ai été sollicitée par une famille portugaise pour qui l'aide aux devoirs est impossible. "Oui, oui, pas de problème!" Et hop, le petit gars vient deux fois par semaine pour faire un maximum de son travail scolaire.
Dans une autre famille, la maman qui était une amie proche, est décédée en laissant deux enfants encore jeunes. La fille ainée est venue pendant deux ans travailler avec moi, et maintenant c'est au tour du petit frère de faire son heure hebdomadaire de math, allemand, français, etc..
Il y a quelques temps, c'est une autre amie qui m'a demandé si je voulais bien faire un peu de lecture avec sa fille. Sa trisomie fait que tous les apprentissages sont laborieux et prennent beaucoup de temps. Les parents font beaucoup pour elle mais c'est épuisant. Et moi j'adore passer du temps avec cette enfant. C'est passionnant de l'aider à progresser sur le chemin de la lecture. Alors oui, bien-sûr, j'ai trouvé un petit créneau horaire pour lire avec elle.
Et enfin, depuis deux mois, je donne un coup de mains à une famille de cinq enfants dont la maman vient d'être opérée d'un cancer du sein et commence une chimiothérapie. Et comment puis-je l'aider, vous croyez ? Ben oui, en faisant les devoirs scolaires avec les trois grands !
Bon là. je commence sérieusement à être très occupée et ne peux plus accepter de nouveaux élèves. Pas la peine de demander. Y'a plus de place, je vous dis :D !
Mais avec les sept que je suis actuellement, ça va bien, je m'en sors.
Et je peux même dire que j'aime vraiment bien ces petits jobs. J'aime le fait de travailler individuellement avec chacun. J'aime autant le contact que j'ai avec le petit gars turbulent, que celui avec le collégien timide.
Je réalise aussi à quel point j'ai été gâtée avec mes propres filles. Je les ai accompagnées toutes les trois avec plaisir dans leurs devoirs à la maison, et avec toutes les trois le travail se faisait vite et sans problèmes particulièrs. Actuellement, je suis confrontée à d'autres défis car certains de mes élèves ont de sérieuses difficultés d'apprentissage. Ce n'est pas toujours évident, pour les enfants eux-même plus que pour moi. Car même si je me préoccupe sérieusement de leur travail et que je cherche les meilleurs moyens de les aider, je ne vis pas pour eux l'angoisse que peuvent ressentir les parents devant les difficultés de leur(s) enfant(s).

Alors voilà, je vous laisse pour aujourd'hui car j'attends d'une minute à l'autre l'arrivée de mon petit voisin avec son cartable. Mais nooon, ce n'est pas un nouvel élève. Sa maman a dû s'absenter exceptionnellement aujourd'hui, j'allais pas le laisser tout seul devant sa fiche de math...